L'histoire prend place après l'épisode 7. Vous intégrerez les différents groupes et partirez à l'exploration voire à la conquête de la galaxie
 

Partagez | 
 

 I have something to tell you, Blake... [Ethel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Welcome to the Dark Side
Owen Skywalker
Chevalier Jedi & Administrateur
Date d'inscription : 07/01/2018
Messages : 82
Age : 21
Métier : Chevalier Jedi
Planète d'origine : Yavin IV

MessageSujet: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Mar 16 Jan - 15:55

I have something to tell you, Blake...ft. Ethel Blake



- J’aurais jamais dû lui dire de venir… murmurait le jeune homme tandis qu’il buvait un panaché alderaanien, lunettes de soleil devant les yeux, profitant du soleil. Celui que l'on appelait Skywalker était assis à l’une des tables extérieures d’un bar où il avait l’habitude de se rendre durant ses quelques visites touristiques dans la capitale Républicaine. Cela faisait déjà une dizaine de minutes qu’Owen attendait son rendez-vous. Mais avait-elle reçu son message ? L’adolescent avait agi exactement comme la brunette lui avait suggéré de faire s’il souhaitait lui parler. Aucun risque qu’elle ait pu louper l’information… Normalement.

Mais revenons tout d’abord sur les raisons de ce rendez-vous. Il y a quelques jours de cela (deux semaines tout au plus), au Temple, Owen Skywalker – jeune Jedi émérite – fit une rencontre plutôt fortuite, il faut bien l’avouer. Comme souvent, le juvénile devait avoir un entraînement auquel il arriva en retard. Une fois les exercices achevés, lorsqu’il sortit à l’extérieur du Temple, il la rencontra : Blake. Une livreuse – du moins, c’est tout ce que le garçon savait de sa profession car à vrai dire, ils n’en discutèrent pas vraiment. Le motif de sa venue ? Livrer des automates pour que les apprentis aient de quoi s’entraîner histoire d’être bien chaud pour botter le cul du Premier Ordre, en théorie.

Plutôt remontée au départ, celle qui était une inconnue avant ce jour s’avéra être une jeune femme sympathique, directe – certes – mais pas moins attachante. Finalement, les deux interlocuteurs finirent par entamer une discussion basée sur … tout et rien. Blake lui fit essentiellement part de son opinion vis-à-vis des préceptes Jedi et leur façon d’enseigner "la vie" aux apprentis. Effectivement, dès leurs premiers échanges de paroles, la demoiselle remarqua que son partenaire n’était pas très à l’aise pour discuter avec elle – et avec la gente féminine plus généralement. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’avait jamais vraiment eu l’occasion d’adresser la parole à une femme, non-Jedi qui plus est. La livreuse lui suggéra – indirectement – que s’il aspirait à rester du bon côté de la Force, il devait apprendre à vivre librement, à découvrir l’amour et à apprendre à gérer ses sentiments – quelle qu’en soit la nature.

Le courant passait vraiment bien entre eux et force est de constater qu’Owen était ravi de cette rencontre. Non seulement parce que ça lui changeait du quotidien mais surtout parce qu’il avait besoin de quelqu’un comme cette prénommée Blake : quelqu’un qui le comprend et qui le conseil. La franchise dont la jeune femme faisait l’objet était d’autant plus bénéfique pour le Jedi qui avait souvent du mal à avoir pleinement confiance en lui.

Au cours de la discussion, une chose étrange s’était produite. Lors des au revoir, un simple contact physique fit ressentir au jouvenceau une sensation bien étrange, une sorte de fourmillement. Depuis que cette chose avait eu lieu, impossible pour le jeune garçon de mettre un nom sur ce qu’il avait pu ressentir. Toutefois s’il fallait décrire son ressenti, Owen dirait sûrement que les deux individus avaient été liés par quelque chose. Lui pensait qu’il s’agissait de la Force – ce qui était probable. Même les non-Jedi pouvaient la ressentir, cette théorie était donc loin d'être fausse. L'adolescent supposait donc avoir senti la Force s'éveiller en elle. En outre, ce lien lui avait fait éprouver un sentiment de proximité avec la jeune fille. Comme s’ils s’étaient connus depuis toujours…

Bon d’accord, je sais que ça doit vous sembler bizarre mais sachez que certains sentiments et certaines émotions ne peuvent s’expliquer. Le fait est que depuis cette rencontre, Owen ne pouvait s’empêcher de penser à Blake. Sans cesse, il revoyait son magnifique sourire sous cette chevelure brune… Oublies là ! s’ordonnait-il à chaque fois qu’il fut distrait par ses pensées. C’est juste une fille, pourquoi tu t’obstines comme ça ?! Se demandait le garçon. Pourtant, il connaissait la réponse ! Mais comment aurait-il pu admettre qu’en même pas quelques heures, des sentiments s’étaient développés à l’égard de la jolie Blake alors qu’il ne la connaissait à peine ? Owen savait pertinemment ce qu’il ressentait mais n’osait pas aborder le sujet, excepté avec son cousin avec qui il partageait tout. La question qu’il n’arrêtait pas de se poser (outre le fait de se demander s’il devait lui dire) était : est-ce que ce qu’il a ressenti à l’instant où elle l’a touché avait un lien quelconque avec les sentiments qu’il ressentait aujourd’hui ? Sans doute, mais ce fut difficile de le savoir.

Au bout de quelques jours, le cadet fini par se faire une raison et prit sur lui de vivre avec ça. Avec le temps, ça finirait par passer. C’est ce qu’il croyait tout du moins. Pourtant, il ne parvenait pas à l’oublier. C’était plus fort que lui. Toutes les nuits depuis ce fameux jour, il revivait cette scène sauf que la fin était différente de la vraie : ils s’embrassaient.


– Waouh… Se délectait-il à chaque réveil.

Je sais ce que vous allez vous dire : Owen est naïf. Et je vous rassure, c’est le cas. Le petit gars n’a que seize ans et n’a jamais connu l’amour. Etiez-vous différents de lui à son âge ? N’avez-vous jamais rêvé de la personne pour qui vous en pinciez ? Eh bien voilà, c’est ce que vivait Owen en ce moment. Le plus étrange dans tout cela, c’est qu’il semblait heureux. Avant de tomber sur Blake, l’héritier des Skywalker se sentait seul. Aujourd’hui tout était différent.

Bien sûr, quelques jours après, le grand brun fut démangé par l’envie de lui avouer ce qu’il ressentait.
Salut Blake, comment allez-vous depuis la dernière fois ? Déclarait-il en s’entraînant face au miroir de sa salle de bain. Tu ferais mieux de la tutoyer maintenant... Songea-t-il avant de reprendre sa discussion face à lui même, simulant une réponse de sa partenaire : Oh moi ? Rien de spécial, la routine Jedi. Poursuivit le jeune garçon. Pfff, t’es ridicule mec, t’y arrivera jamais... Se convainc-t-il avec amertume. D’un côté, il n’avait pas tort. Owen savait comment il était en présence d’une femme. Sa rencontre avec la brunette parlait d’elle-même : il n’avait pas arrêté de balbutier alors comment pouvait-il espérer lui dire qu’il avait le béguin ?

Ses nuits devinrent de plus en plus compliquées et avait des difficultés à dormir. Allongé sur le dos, observant le plafond, le grand gaillard songea à une stratégie qui pouvait être efficace. Pris d’un certain attachement vis-à-vis de la demoiselle, il devait absolument la revoir. Elle lui manquait. Pour autant, il n’était pas encore certain de vouloir lui avouer ses sentiments. On est tous passé par là : on sait que c’est difficile, on a peur de la réaction d’autrui, on est stressé, on s’imagine des scénarios tout aussi improbables les uns que les autres… Ce n’était pas différent pour lui. Mais souhaitant tout de même la revoir, Owen devait trouver un prétexte solide.


– Hum, je pourrais lui dire que j’ai besoin de lui parler ?
alors qu’il s’habillait. M’ouais non, faut trouver autre chose. Réfléchit Owen, réfléchit !

Tandis qu’il refaisait son lit, le jeune Chevalier Jedi eut une idée de génie – enfin, théoriquement quoi. Voilàààà ! Faut que je la vois pour des raisons professionnelles. Elle se méfiera de rien…. Ouais ok, mais qu’est-ce que je lui dis si elle me demande ? Tout en passant sa main dans ses cheveux. Je sais ! Je vais lui dire que je lui propose mon aide pour ses livraisons. Ça c’est un bon prétexte ! Je lui dis que j’ai beaucoup de temps libre en ce moment et que si elle a besoin je suis là… Tu gères Owen, tu gères !!! Finit-il par exprimer avec un grand sourire aux lèvres, tout excité.

Maintenant, il fallait taper la discute avec un des maîtres, Oublies tout de suite papa… pour qu’il puisse prendre contact avec Blake.


*******



– ... Vous lui dites donc que je l’attendrai après-demain à 15h à cette adresse, le jeune homme tendit un papier à son interlocuteur à Coruscant. Et vous lui dites bien que c’est de la part de Owen, le gamin qui l’a aidé à ramener les automates au hangar. Elle devrait se souvenir de moi. Le doute était perceptible lorsqu’il prononça ces derniers mots. Et si pour elle, Owen n’avait été qu’une rencontre banale comme elle en vivait tant d’autres ? Et si elle ne se rappelait pas de lui ? Il préférait ne pas y penser. Ce qui était fait était fait de toute façon.

Le Maître qu’Owen venait de solliciter hocha la tête et s’exécuta. Encore deux jours à attendre et il la reverrait enfin…

*******


Voilà, maintenant vous connaissez toute l’histoire.

Owen, assis à l’une des tables extérieures donc, verre à la main, commença à être pris de panique. Il inspirait, expirait puis rééditait l'expérience… Heureusement qu’il était le seul en terrasse, les clients le prendrait pour un fou sinon.


- Oh merde elle arrive ! Pensa-t-il à haute voix en apercevant la silhouette de Blake à l’entrée du bar. Qu’est-ce qu’elle était belle…

Souhaitant avoir une apparence convenable et différente de sa tenue de Jedi, Owen avait opté pour la simplicité en s’affublant d’un t-shirt blanc camouflé par un veston de cuir noir. Evidemment, il voulait lui plaire.

Lorsque Blake arriva à son niveau, son cœur se mit à battre la chamade. Le jeune garçon se leva, déposa ses lunettes de soleil sur la table, lui lança son plus beau sourire et s’approcha d’elle pour lui faire la bise…


_________________

~ En savoir plus sur moi ~
Well, the force is strong with this one.

I'm a Jedi Knight, just like my father.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Mer 17 Jan - 19:24



►Je voulais une amie, une âme confidente, Où cacher mes chagrins, qu'elle seule aurait lus.
Oh non pas ça, je t'en supplie tais-toi...
Owen &  Ethel
Bip Bip Bip Bip Bip...

- Hhhhmmmmm mais on peut jamais dormir tranquille dans cette foutue galaxie ?!

Ethel avait relevé la tête de son oreiller, le corps à moitié emmêlé dans sa couette, comme à son habitude. Elle avait un sommeil très agité. Dire qu'elle en avait toujours eu un aurait été une erreur, elle en avait un depuis la blessure de son père à dire vrai, depuis ses 12 ans... Si on considérait qu'elle en avait 24, on pouvait tout de même concéder que cela faisait un sacré bout de temps que ça durait. Elle prit quelques secondes pour se démêler de l'emprise de son lit avec toute la brusquerie dont elle était capable, tout en ramenant ses mèches blondes qui lui tombaient devant les yeux derrière ses oreilles tandis que son maudit biper ne s'arrêtait pas de pailler. Enfin debout, elle l'attrappa violamment et se mit à pianoter dessus pour enfin voir sa nouvelle commande. Si jeune et si occupée, elle avait concience qu'elle avait une chance incroyable, mais cela ne l'empêchait pas pour autant de râler quand il s'agissait de la tirer de son sommeil.

Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle se rendit compte que c'était les Jedi qui la contactaient. Si proche de sa dernière livraison, c'était plutôt inattendu... généralement, leurs demandes étaient bien plus espacées. Puis un sourire naquit sur ses lèvres... Elle avait rendez-vous... Juste un rendez-vous, pas une commande, un foutu rendez-vous. Ca n'arrivait jamais avec les Jedi, souvent avec le Premier Ordre pourtant et cela avait le don de l'angoisser. A chaque fois, elle passait de commandants en généraux pour qu'ils évaluent si elle était assez fidèle et douée pour leur ramener ce qu'ils avaient besoin. Ils étaient jamais trop prudents... Mais pour ce rendez-vous, Ethel avait compris avant même de recevoir le nom de sa "cible". Owen. Le gamin qu'elle avait rencontré sur Ossus. Celui qui se sentait seul. Elle s'attendait à ce qui la recontacte... mais pas si vite. La raison de la visite lui fit échapper un éclat de rire qu'elle tenta de cacher rapidement par ses doigts au bord des lèvres. Il ne fallait pas se moquer de ce garçon, il était touchant, toutes ses tentatives étaient touchantes et par l'énergie qu'il utilisait dans le développement de ses plans Ethel avait envie de croire qu'il ferait un bon Jedi, uq'il serait peut-être même un rayon d'espoir dans cette galaxie pourrie. Non mais sérieusement, quelle raison "professionnelle" pourrait-il y avoir entre une mercenaire comme elle et un Jedi de 15-16 ans ? Mais le coup était bien tenté et puis, après vérification de son agenda, elle avait rien à faire cette après-midi donc pourquoi pas faire un tour sur Coruscant ?

Elle finit par arriver sur la planète quelques minutes avant le rendez-vous. Sortant de son petit bolide, le seul véritable ami fidèle qu'elle avait dans ce bas monde et à qui elle tolérer de l'accompagner dans chaque de ses aventures, elle sauta à terre et lança les clés au droïde qui se charger de les galères.

- C'est toi le patron Zixx ? Tu me les rends quand t'a fini ? Je suis juste au bar d'en bas.

Le robot opina avant de se diriger vers son vaisseau. Elle avait plutôt décider de s'habiller simplement pour l'occasion, c'était un jour de congé, elle le savait bien que c'était loin d'être une rencontre professionnelle. Autant passer le plus possible inaperçut en tentant des habits de ville. Elle fut d'ailleurs soulagée de constater que le garçon au loin en avait fait de même. Elle retira ses lunettes de soleil et s'approcha de sa table. L'idée qu'il puisse être habillé en Jedi l'avait effrayé pendnat une fration de seconde. Ce bar regorgait de tout type d'énergumène, des gens de la Résistance, du Premier Ordre et du Nouvel Ordre Sith aussi... il était pas question qu'elle affiche une certaine proximité avec un Jedi, c'était pas bon pour les affaires.

- Salut, gamin.


Elle lui sourit tandis qu'il se levait, souhaitant manifesterment lui faire la bise, ce qu'elle fit, un peu déboussolée. Elle était pas très douée avec le côté tactile... une tape dans le dos, c'était généralement le summum de ce qu'elle savait faire alors faire la vise, comme une fille de bonne famille... c'était plus compliqué. Ne s'embarassant pas plus que cela, elle finit par s'asseoir sur la chaise en lançant les lunettes de soleil sur la table, en croisant les jambes et en commandant une bière. Après quoi, elle rassembla ses deux mains ses la table et se pencha vers le jeune homme.

- Bon... alors... c'est quoi ce rendez-vous professionnel super important que tu m'imposes ? T'as commandé des cartes Digikon chez un copain et tu veux que je te les ramènes ?

Et bim, une petite pique histoire qu'il n'oublie pas une seconde avec qui il parlait. Digikon était une espèce de dessin animé pour gamin qui passait dans les foyers de plusieurs planètes de la galaxie. Les gamins collectionnaient les cartes holographiques de ces droïdes de combqts mignon qui évoluaient avec le temps en des choses moins mignonnes. Ca faisait plutôt un tabac dans les cours de récrés, ce qui ne devait pas vraiment inspirer Owen, cependant. C'était sa façon à elle de lui dire "je t'ai grillé mon pote". Elle jugea utile de lui préciser en voyant qu'il fixait ses cheveux raccourcis et blond :

- Oh ça ?

Elle les montra d'un geste de la main.

- T'en fais pas tu vas vite t'y habituer si tu continues à me proposer des rencards "professionels", je change souvent de coiffure... Question de prudence.


Elle lui lança un clin d'oeil avec un sourire.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Owen Skywalker
Chevalier Jedi & Administrateur
Date d'inscription : 07/01/2018
Messages : 82
Age : 21
Métier : Chevalier Jedi
Planète d'origine : Yavin IV

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Jeu 18 Jan - 13:45

I have something to tell you, Blake...ft. Ethel Blake



Bonne nouvelle : elle se souvenait de lui !!! Le garçon le comprit vite lorsqu’il entendit “gamin”. C’est par cette formulation, affective sans doute, que Blake l’avait surnommé le jour de leur rencontre. Toutefois, le stress du jeune homme n’avait pourtant pas diminué et ce, malgré les efforts qu’il faisait pour ne rien laisser transparaître. Ça fonctionnait plutôt bien jusqu’à maintenant.

Elle aussi avait optée pour une tenue simple et tant mieux d’ailleurs, aucun d'eux n’avaient pris le risque d’être reconnus et ne seraient donc pas dérangés – ce qui facilitait les choses pour l’intrépide Jedi.

Lorsqu'ils se firent la bise (chose qui lui avait suggéré son cousin, d’après lui c’était une forme de politesse apprécié par les femmes…), Owen frissonna au contact de leurs joues respectives. Être en sa présence était enivrant. Garde ton calme… lui confia une petite voix dans sa tête… Pas le genre de voix que peuvent entendre les schizos – non – plus le genre de voix qui nous conseille aux moments opportuns. Le petit gars avait tout intérêt à écouter ce que cette voix lui disait et masquer ce qu’il éprouvait en cet instant même. Malgré tout, le jeune homme parvint à sentir que Blake fut quelque peu désarçonnée. Comment arrivait-il à ressentir cela ? Cette fois il en était sûr : il était capable de percevoir quelque chose de fort en elle.

Trêve de bavardage, revenons plutôt sur la scène qui se déroulait actuellement sous les yeux ébahis du jeune Owen !

Quand ils s’assirent, son regard ne put se détacher de la jeune femme. Il était si heureux qu’elle soit venue. Alors qu’elle commanda une bière tout en déposant ses lunettes de soleil sur la table – non loin de celles de l’adolescent –, elle l’interrogea directement sur l’objet de ce rendez-vous “professionnel” en ne manquant – évidemment pas – de lui lancer une  pique faisant référence à son jeune âge. Toujours fidèle à elle-même ! Et oui mon p’tit Owen, n’oublies pas à qui tu as affaire.

Mais cette fois-ci, il n’avait pas l’intention de paraître pour un petit timide – même s’il pouvait l’être – et de montrer qu'il était mature. Ce qui était le cas, naturellement. Il faut dire que l’ado désirait avant tout mettre en avant son côté adulte (qui n’est pas encore arrivé à terme, je vous l’accorde) afin qu’elle puisse comprendre que lui aussi pouvait être sérieux et mûr. Dès lors qu’il assimila la référence émise par la demoiselle – à savoir le dessin-animé Digikon (qu’il n’eut pas la chance de connaître durant sa tendre enfance), Owen réagit avec humour et lui lâcha un petit rire accompagné d’un :
Comment tu as deviné ?! d’une petite voix ironique. Il ignorait si la réponse faite au sarcasme de Blake avait fonctionné mais qu’importe, au moins il avait du répondant.

Toujours autant subjugué par l’éclatante beauté de son amie, le grand brun remarqua seulement maintenant le changement opéré au niveau de sa chevelure – ce qui, pourtant, était frappant. Brune il y a encore deux semaines, aujourd’hui voilà qu’elle était devenue blonde – sans oublier bien sûr le raccourcissement de sa coupe. Ses yeux furent trop occupés à contempler sa blondeur et sa partenaire le devina instantanément.  Tout en les lui montrant d’un geste de la main, elle jugea bon de lui préciser qu’elle n’en serait pas à son premier changement capillaire et qu’il allait devoir s’y habituer – surtout s’il continuait à lui proposer des… quel est le mot qu’elle employa ? Ah oui voilà, “rencards”. Ces mots furent accompagnés par un clin d’œil et par un sourire. Oh merde, t’es grillé mon gars… tandis que la panique était perceptible dans son regard… C’est pas possible ? Elle n’avait quand même deviné pourquoi il lui avait demandé de venir, si ?

Tout un tas de questions se bouscula dans la tête du jeune homme, embrouillant donc son esprit. Il ne savait plus quoi penser. Putain Owen reste calme ! S’ordonna-t-il.

Owen rassembla à son tour ses deux mains sur la table, s’approchant un peu plus de la blondinette et la complimenta.


– Ça te va très bien.

En lui indiquant sa coupe de cheveux d’un geste de la main avant de la ramener de nouveau sur la table.

Bon, maintenant qu’allait-il faire ? Lui avouer la véritable raison de sa venue ? À l’en croire, Blake avait bien comprit que le prétexte du jeune homme était bidon. À quoi bon continuer de lui mentir ? Owen, d’une voix calme et posée, lui expliqua alors :


- Bon, j’pense que tu as compris que le côté “professionnel” de ce rendez-vous… ou de ce rencard, appelle ça comme tu veux… était qu’un prétexte. Il laissa s’écouler quelques secondes avant de rependre, Mais le truc c’est que j’avais peur que tu ne viennes pas si t’avais su la vraie raison de ta venue… Pour la première fois depuis qu’il la connaissait, Owen n’avait pas bégayé, n’eut aucun temps d’hésitation et était parvenu à lui parler normalement. Rien que pour cela, le plus jeune des Skywalker était fier de lui.

Il lui sourit ensuite tout en se reculant, prenant appuie sur le dossier de sa chaise. Il leva les yeux vers le ciel et prit une grande inspiration.


- Voilà. J’ai… j’ai quelque chose à te dire.

Il ramena ses deux bras sous la table et commença à tapoter ses jambes. C’était un tic qu’il eut l’habitude d’avoir dès qu’il était fort stressé. Allez, c’est maintenant où jamais… Owen s’apprêtait à se jeter dans la gueule du loup. Mais quand il ouvrit la bouche, aucun son n’en sortit. Il avait peur. Peur de sa réaction, peur que ses sentiments ne soient pas réciproques, peur de perdre son amie… Oui je sais ! La peur mène à la colère, la colère à la souffrance… Fous moi la paix avec ta morale à deux balles ! Il perdit son courage et n’osa rien dire. Blake avait écarquillé les yeux, attendant – non pas sans impatience – que son interlocuteur ne daigne enfin exprimer ce qu’il voulait lui dire. Je peux pas… Pensa-t-il, en baissant les yeux.

Ce qui est tout de même paradoxal c’est qu’Owen s’était retrouvé à mainte reprise dans des situations bien plus dangereuses – notamment lorsqu’il était en mission pour l’Ordre Jedi –, ou au moins dans des lieux bien plus angoissants – comme lorsqu’il était parti à l’exploration d’un vieux Temple Jedi sur Ossus avec Anakin. Et là, alors qu’il était dans un lieu plutôt chaleureux, en présence d’une femme adorable et charmante qui plus est, Owen était affolé. M’enfin bon, lui-même l’avait expliqué à Blake la dernière fois : il n’avait quasiment jamais eu l’occasion de développer la moindre relation amoureuse – ni amicale – avec qui que ce soit depuis son arrivée sur Ossus. C’est d’ailleurs pour cette raison là qu’il s’entendait très bien avec Anakin – les deux compères partageant les mêmes inquiétudes vis-à-vis de tout cela. Du coup, c’était la première fois que le garçon ressentait quelque chose d'aussi fort POUR quelqu’un. Rappelez-vous de vos premiers sentiments amoureux, c’était difficile à gérer hein ? Encore plus difficile à avouer à celle – ou celui – que vous aimiez ? Ne mentez pas, ça vous est FORCÉMENT arrivé. Vous comprenez maintenant pourquoi Owen était aussi anxieux.


Les secondes s’écoulaient et il ne prononça aucun mot. Tandis qu’il releva les yeux – les plongeant dans ceux de la jolie blonde –, Owen songea soudainement à dévier le sujet qu’il avait tenté d’aborder. Je vais lui en parler… Il faut que je lui dise… Mais j’ai besoin de temps... Il décida donc de se laisser quelques minutes de plus, histoire de se préparer psychologiquement... Bon ok, il se voilait la face car il était fin prêt, mais manquait de courage.

Passant l’une de ses mains dans ses cheveux (encore un tic), le Jedi prit ENFIN la parole.


- Mais avant ça, faut que je te parle d’autre chose.

Dit-il, sans le moindre stress cette fois-ci. Il chopa son verre de panaché, bu quelques gorgées et quand il fut vide, en recommanda un nouveau auprès du serveur qui passait à ce moment-là.

Retardant ses révélations fatidiques, Owen souhaita aborder ce qui s’était passé entre eux la fois dernière, l’étrange sensation qu’ils avaient pu ressentir – car oui, le jeune homme était persuadé qu’elle aussi avait senti quelque chose.


- Je te promets d’en parler à personne, et vraiment, fais-moi confiance.

En lui esquissant un sourire tandis qu’il remit sa paire de lunettes sur le nez.

- J’aimerais savoir exactement ce qu’il y a eu entre nous la dernière fois. Tu sais… quand tu m’as touché l’épaule… En prenant soin d’abaisser la voix.

Tant qu’il n’était pas question de parler de son affection envers elle, Owen se révéla être sérieux. Le jeune naïf de la fois dernière était déjà très loin de l’adolescent d’aujourd’hui. Mais bon, on sait tous qu’il referait surface au moment où… bref, vous le savez hein !

Owen avait essayé de lui faire comprendre qu’il était quelqu’un d’honnête et de sincère. Maintenant, il attendait de voir si elle en ferait de même ou non. Bien qu’il lui ait posé la question, Owen connaissait déjà – à 98% – la réponse.
En attendant, il cherchait comment il allait lui formuler ses sentiments. C’était sa prochaine étape. Mais pour l’instant, il se contenta juste d’observer la blondinette, avec un léger sourire.


_________________

~ En savoir plus sur moi ~
Well, the force is strong with this one.

I'm a Jedi Knight, just like my father.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Lun 22 Jan - 11:26



►Je voulais une amie, une âme confidente, Où cacher mes chagrins, qu'elle seule aurait lus.
Oh non pas ça, je t'en supplie tais-toi...
Owen &  Ethel
Elle avait encaissé le compliment avec un sourire et avait cligné des yeux en hochant la tête, signe d'un "merci" non prononcé. Mais son souire avait commencé à disparaître quand il lui avoua qu'elle ne serait peut-être pas venue s'il lui disait la vérité. Oulah... il lui faisait quoi là ? C'était plutôt angoissant d'un coup... Elle avait déjà eu affaire à des missions ultra dangereuses et les avait acceptés, il lui avait avoué qu'il ne s'agissait même pas de quelque chose de professionnel alors quoi ? Il voulait qu'elle le couvre parce qu'il avait tué le Suprême Leader ? Ou il allait peut-être lui annoncer qu'il était son vrai père... ça aurait été plutôt comique d'ailleurs, vu la différence d'âge... mais elle s'égarait... signe de sa panique. Elle inspira grandement en continuant de le regarder droit dans les yeux, sans pour autant avoir un visage sympathique et avenant cette fois-ci. C'était quoi ce bordel ? Sans compter qu'Owen semblait avoir plutôt du mal à sortir sa phrase, ce qui ne la rassurait pas. Pourtant, elle garda le silence, préférant la patience aux grands éclats de voix. Peut-être qu'au final ce n'était pas si grave ? Ca l'était juste pour lui ? On allait imaginer un truc comme ça, oui... Genre Owen Skywalker venait de tuer son poisson rouge et il ne savait pas comment l'avouer à ses Maîtres. Ouais... C'était sûrement ça...

Sauf qu'il changeait de sujet brusquement. Alors ça c'était pas du jeu ! Il lui promettait d'en parler à personne... parce qu'il pensait qu'elle allait lui dire ses petits secrets entre deux bières, c'est ça ? Un sourire mutin réapparut sur ses lèvres. Elle prit une nouvelle gorgée au goulot de sa bouteille avant de poser confortablement son dos sur le dossier de la chaise sur laquelle elle était assise et de croiser les bras. Il n'était pas le premier à vouloir ses secrets et il allait être déçu. Elle l'aimait bien mais ses secrets, c'était toute sa vie, c'est ce qui lui permettait d'avoir une vie professionnel, alors il était hors de question de faire confiance. A personne. Sa mère le lui avait toujours dit. Il venait de remettre ses lunettes sur son nez.

- Tu me fais quoi là ? Bon flic et méchant flic ?

Elle avait éclaté de rire. Tout cela était si absurde qu'elle ne savait plus sur quel pied danser. Pourquoi il remettait ses lunettes ? Il voulait qu'elle soit franche et il lui cacher ses yeux. Sans les yeux, pas de franchise. C'était une fenêtre sur l'âme, ce qui permettait bien souvent de connaître la vérité sur une personne qui s'avait bien dissimuler... Et là, elle n'était clairement pas au bout de ses surprises. Lorsqu'il lui posa cette question, elle explosa littéralement d'un rire mauvais. Il ne dura que quelques secondes mais il était le signe que son stress venait de monter au maximum. Son coeur s'était mit à battre à tout rompre et ses bras s'étaient resserés autour de sa poitrine.

- Je vois pas de quoi tu parles, gamin.

Mais sa phrase ne le convint pas. A dire vrai, elle n'arrivait pas elle-même à s'en convaincre. ce qu'elle avait ressenti l'avait fortement gênée mais elle ignorait jusqu'alors que lui aussi l'avait ressenti. Inexplicablement, elle se sentait piégée, comme prise en faute. Avait-elle fait quelque chose de mal? Peut-être pas, qui disait que cette situation venait d'elle après tout ? Même Owen ne le disait pas. Mais tout cela l'angoissait. Elle aurait voulu fuir à toute jambe, pourquoi pas même se faire torturer pendant des heures durant par le Premier Ordre plutôt que e répondre à cette question. Parce que c'était impossible... impossible, n'est-ce pas ?
Prise d'un mouvement de panique, elle se releva, en se penchant sur la table et retira brusquement les lunettes du nez d'Owen avant de les reposer avec une cette force sur la table et de se rassoir en croisant les bras.

- Qu'est-ce que t'as toi, tu veux mon hologramme ? C'est sur ta table que ça se passe.

Le Calamarien eut l'air offusqué avant de se tourner brusquement vers son verre d'on ne savait quoi et de ne plus jeter de regard en leur direction. Inpirant profondément, elle ferma les yeux. Il fallait qu'elle se calme et vite. La colère n'avait jamais vraiment été son fort. Elle prit quelques instants pour inspirer et lorsqu'elle rouvrir les yeux, elle se rendit compte qu'Owen n'avait pas bouger d'un poil mais qu'il n'avait pas remit ses lunettes. Elle se sentait honteuse d'un coup.

- Excuse-moi... j'aurai pas du m'emporter comme ça... c'est juste que...

Elle détourna la tête pour regarder au loin avant de reposer son attention sur le jeune homme.

- C'est juste que je m'attendais pas à ça... C'est une situation qui me stresse depuis un certain temps et... quand en plus on me pose une question pareille en remettant des lunettes de soleil j'ai juste l'impression de passer un interrogatoire. Je... Je sais pas ce que c'était...

Finit-elle par avouer. Son moi profond avait sans aucun doute une petite idée, comme les restes du fantôme de son père, toujours bien ancré en elle, mais le choc de sa mort, sa vie depuis cela avait rajoute des couches et des couches de denit par au-dessus de tout cela et elle avait fini par vraiment ne plus savoir le vrai du faux.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Owen Skywalker
Chevalier Jedi & Administrateur
Date d'inscription : 07/01/2018
Messages : 82
Age : 21
Métier : Chevalier Jedi
Planète d'origine : Yavin IV

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Lun 22 Jan - 19:47

I have something to tell you, Blake...ft. Ethel Blake



Il le voyait dans ses yeux, Blake ne semblait pas être rassurée. Mais honnêtement, qui l’aurait été à sa place ? Comme à l’accoutumée, Owen Skywalker avait été victime de sa maladresse. Le sourire que la jeune femme afficha disparut presque aussi vite qu’il était venu, dès l’instant où l’adolescent avait évoqué – sans le détailler pour autant –, le véritable motif pour lequel il lui avait demandé de venir. Ce n’était peut-être pas la meilleure chose à faire, surtout dans de telles circonstances : ils se connaissaient à peine. Aussi, la blonde aurait pu croire qu’il s’agissait là d’un traquenard voire pire… Bien sûr, il n’en était rien – comme vous le savez. Mais elle, n’en a alors aucune idée.

Tandis qu’elle s’imaginait – sans le moindre doute – tous les scénarios possibles et inimaginables de la raison qui avait poussé Skywalker à l’avoir convoquée ici, Blake inspira un bon coup. La sympathie dont elle avait fait preuve s’en alla peu à peu, laissant transparaître la méfiance et une pointe d’inquiétude.

Le jouvenceau ne pouvait pas lui en vouloir, aurait-il réagit différemment ? Néanmoins, l’angoisse que ressentait son amie – malgré tout le mal qu’elle se donnait pour le masquer –, n’aida pas le garçon à assumer le fond de sa pensée. Pensée qui, je le rappelle, est au cœur de ce “rendez-vous”. Alors que le brun prit le risque de changer de sujet en abordant – en premier lieu – la thématique de la confiance, il remarqua que la demoiselle souriait à nouveau avant de boire quelques gorgées de sa boisson alcoolisée et de s’adosser sur sa chaise en croisant les bras. Quoi ? Qu’avait-il dit de drôle ? Owen peinait à comprendre cette réaction. Décidément, il avait encore beaucoup à apprendre.

Trop occupé à l’observer, il ne pu comprendre un seul mot que Blake prononça. La seule chose qu’il pouvait entendre n’était qu’un brouhaha assourdissant. Owen l’observait, c’est tout. Ses autres sens dysfonctionnaient. La vérité c’est que le jeune homme s’interrogeait sur la façon dont il parvenait à se laisser distraire. Lui, fils de Luke Skywalker, petit-fils de “l’Elu“, lui qui avait réussi à passer toutes les Épreuves Jedi. Comment pouvait-il se laisser distraire parce qu’il ressentait ? Son Enseignement ne lui était-il donc d’aucune utilité ? L’adolescent se souvenait parfaitement du jour où il dû passer l’Épreuve de l’Esprit. Luke l’avait régulièrement mis en garde face à cette épreuve à cause du profond attachement que son fils ressentait pour sa mère. Téméraire, le fiston n’avait pas l’intention de décevoir qui que ce soit. Si beaucoup pensent que le Jedi est là simplement pour combattre l’ennemi – que ce soit les Sith ou le Premier Ordre –, eux seuls savent qu’être Jedi est un engagement émotionnel vis-à-vis d’une spiritualité qui nous dépasse tous. Et c’est justement cela que veut réveler l’Épreuve de l’Esprit, connue parmi certains comme l’Épreuve du Miroir. Les Jedi ont un pouvoir immense. Ceux qui ont succombé au Côté Obscur l’ont échangé contre une grande misère. L’Épreuve de l’Esprit tend à mesurer les tentations et la capacité des Jedi à les refouler au profit d’une cause bien plus importante. Bien qu’il s’agisse d’un combat, le propos ici n’est pas de faire fonctionner les muscles. La bataille a lieu dans l’esprit et la victoire laisse quiconque parvient à réussir cette épreuve dans un état de paix profonde. Le plus important tout au sein de ce combat intérieur est de ne pas oublier le troisième précepte du Code du Jedi : Il n’y a pas de passion, il y a la Sérénité. Rester fidèle à la discipline de la maîtrise de soi permet d’accepter le fait que des sentiments tels que le chagrin, la honte ou même la vengeance, n’ont pas de prise sur soi-même et permet donc d’accepter le fait que nous ne pouvons être accablés par la détresse. Une épreuve plutôt complexe, vous ne croyez-pas ? Eh bien sachez messieurs, dames que le jeune Owen – assis devant Blake en cet instant précis – a réussi sans aucun problème cette Épreuve de l’Esprit. Et pourtant le voici aujourd’hui, incapable de rester fidèle à cette satané “maîtrise de soi“. C’est tout de même un comble pour un Chevalier Jedi !

Revenons à nos moutons.

L’adolescent secoua brièvement la tête histoire de sortir de ses pensées. Lorsqu’il revint à lui, il comprit que Blake refusait d’admettre la vérité en faisant mine de ne pas savoir de quoi il voulait parler. Il ne prononça aucun mot mais écarquilla les yeux, levant ses bras vers le haut avant de les laisser retomber sur ses jambes. Cela traduisait son étonnement. Blake avait beau s’efforcer de rire, elle n’en semblait pas plus convaincue que son interlocuteur. Celui-ci avait incontestablement provoqué une réaction étrange émanant de celle qu’il appréciait tant.

Une question. Une simple question avait mis le feu aux poudres.

Jamais l’adolescent n’aurait cru que cette interrogation susciterait une telle angoisse chez son amie. Cette dernière, prise de panique se pencha soudainement vers lui et lui retira inopinément sa paire de lunettes.


– Mais qu’est-ce que tu… commença-t-il à bégayer avec étonnement, sans pour autant empêcher la jeune femme d’agir.

Mais pourquoi avait-elle paniquée comme ça ? Le Jedi ne savait quoi dire. Même quand elle s’en prit au Calamarien assis sur une table avoisinante, le garçon ne prononça aucun mot. A vrai dire, il n’osait même plus bouger.

Le stress qu’avait pu ressentir jusqu’à alors le jeune homme venait subitement de disparaître. Ce sentiment avait désormais fait place à l’incompréhension. Il ne comprenait pas ce qu’il avait dit – ou fait – de mal. Bras croisés, sa partenaire – en revanche – semblait être en colère. Beau retournement de situation ! Lui qui était venu lui déclarer sa flamme, c’était assez mal parti…

Les rayons de soleil illuminant la ville aveuglaient le grand gaillard, ce qui ne l’incitait pourtant pas à récupérer sa paire de lunettes – même quand Blake ferma les yeux. Au bout de quelques secondes, elle les ouvrit de nouveau et jeta un bref coup d’œil en direction du Skywalker qui n’avait pas bouger d’un sourcil.
Elle n’avait pas besoin de s’excuser. Sa réaction n’était aucunement disproportionnelle, c’était humain.


- Non Blake, c’est rien… marmonna-t-il à l’adresse de la jeune femme avant de la laisser poursuivre. Depuis l’excès de colère de la blondinette, Owen n’avait plus ouvert la bouche jusqu’à maintenant.

Il écouta ensuite la jeune blonde s’exprimer, d’un ton beaucoup plus calme cette-fois. Owen avait analysé chacun des mots qu’elle venait de prononcer et bien qu’il n’eût pas totalement confiance lorsqu’elle avoua ne pas savoir exactement ce qu’elle a ressentie ce jour-là, il la savait sincère et honnête sur le reste. Inutile donc de remuer le couteau dans la plaie.

Sans un mot, il lui sourit. Quelques secondes s’écoulèrent avant que le Jedi ne parle à nouveau. En se penchant vers elle, il finit par lui dire :


- C’est de ma faute, j’aurais pas dû. d’un air sincère et compréhensif. On ne se connaît pas assez pour en parler et… je respecte ça. Il détourna le regard, Excuses-moi. Finit-il par dire en ajoutant, Saches que si un jour t’as besoin de parler, je serai là… en ami. Pour ces derniers mots, les balbutiements étaient de mise.

Ça n’allait pas être simple maintenant de revenir sur ce dont il souhaitait lui parler après une situation aussi délicate, mais tant pis ! L’adolescent n’avait plus trop le choix de toute façon. Maintenant qu’il avait reprit confiance en lui et que la tension avait nettement diminué, qu’avait-il à perdre ?

Après une inspiration longue et apaisante, Owen se leva de sa chaise et contempla les immenses bâtiments, accoudé à la barrière de la terrasse, dos à son interlocutrice. De cette façon, il lui serait d’autant plus facile de s’exprimer.


- Je me suis toujours demandé ce qui clochait dans ma famille. Commença-t-il son discours – si on pouvait appeler ça comme ça. Mon grand-père était l’Elu ce qui ne l’a pas empêché de basculer vers le Côté Obscur. Aujourd’hui, mon cousin Ben… Bien qu’il ne l’eût jamais rencontré, le simple fait de prononcer son nom le fit frissonner. Évitant de se laisser submerger par l’émotion, il continua, Et même ma mère était une partisante du Côté Obscur. Owen se retourna et porta son regard vers la blondinette, lâchant un petit rire nerveux. Jamais je n’avais compris pourquoi les gens pouvaient se laisser séduire… Dit-il en haussant les épaules. Quand on m’a formé, on a tout fait pour que je maîtrise mes émotions… Facile quand on a aucune émotion forte à masquer. En prenant évidemment soin de ne pas évoquer sa mère, préférant garder cette parenthèse pour lui. Mes Maîtres n’ont cessés de m’expliquer que les passions jalonnent le chemin du Côté Obscur, que la peur, la colère et la haine sont des passions fortes qui peuvent m’attirer les plaisirs faciles du Côté Obscur… Je t’apprend rien en disant ça et je suis pas là pour te faire un cours. Poursuivit-il, avec aisance. Détournant – une seconde fois – son regard vers le paysage, il prolongea son allocution. Au plus loin que je me souvienne, je me suis toujours vanter de mes talents. Il paraît que je tiens ça de mon grand-père. Ne pouvant s’empêcher de rire. Jamais, jamais je n’ai été tenté par le Côté Obscur. Jamais je n’ai compris comment on pouvait être attiré et jamais je n’ai laissé mes émotions l’emporter.

Owen s’interrompit. Il s’écarta de la rambarde et retourna s’asseoir face à Blake.

- Jusqu’à maintenant. D'une voix calme et embarrassée.

Cette fois il y était, il allait cracher le morceau. Reste à savoir comment la blonde allait prendre la nouvelle. Son cœur se mit à battre à tout va mais rien ne pouvait l’arrêter maintenant. Il prit son courage à deux mains.


- Jusqu’à ce que je te rencontre. Lâcha le jeune homme, dans un doux murmure, à moitié rassuré par ses révélations.

Pendant ma formation, donnant suite à ce qu’il expliquait précédemment (en passant du coque à l’âne), on m’a également raconté que l’amour est aussi une passion tout aussi forte et tout aussi dangereuse… Son palabre ne pouvait pas non plus s’éterniser, alors plutôt que de mettre des mots sur ce qu’il ressentait – et nul doute que Blake eût saisi là où le jeune homme voulait en venir –, il fit quelque chose de beaucoup plus osé. Et croyez-bien que ce qu’il s’apprêtait à faire méritait une belle gifle. Et je sens que rien qu’avec cette phrase, vous avez compris ce que Owen allait faire !

Et vous avez raison !

Sans plus un mot, Owen se pencha abruptement vers celle qui faisait chavirer son cœur et – sans qu’elle ne puisse faire le moindre geste –, déposa délicatement ses lèvres contre celles de la jeune femme. Durant un bref instant, plus rien n'existait. Durant un bref instant, il fut marqué par la bouffée de bonheur qui le submergeait. Cela ne dura que quelques secondes, à peine. Après quoi, il regagna sa place et s’appuya totalement sur le dossier de la chaise sur laquelle il était assis. Il n’était pas apaisé du tout, vraiment pas... Conscient de son geste aussi déplacé soit-il, Owen ne parvenait plus à soutenir son regard. Croisant les bras, il baissa les yeux et attendit les répercussions de son action…


_________________

~ En savoir plus sur moi ~
Well, the force is strong with this one.

I'm a Jedi Knight, just like my father.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Jeu 25 Jan - 22:26



►Je voulais une amie, une âme confidente, Où cacher mes chagrins, qu'elle seule aurait lus.
Oh non pas ça, je t'en supplie tais-toi...
Owen &  Ethel
Au final, tout le monde s'excusait... même Owen... Elle ne voulait pas qu'il s'excuse, il n'y était pour rien, il ne pouvait pas savoir qu'elle était maintenant en combat constant contre elle même depuis 12 ans... Elle se sentait comme coupée en deux, coupée entre le rêve et la réalité, tout en sachant pertinemment que le "rêve" n'en était pas un, qu'il n'était en somme qu'une autre réalité. La réalité de son père contre celle de sa mère... y'avait de quoi en faire tout un roman, ou même aller faire quelques séances chez le psy tiens. D'un geste flou de la main, elle tenta de lui faire comprendre que ce n'était rien, qu'il fallait passer à autre chose, qu'elle le "pardonnait" en somme même s'il n'avait rien à se faire pardonner. Elle chassait aussi sa gène terrible... le pardon était pas son fort, elle avait du mal à s'excuser généralement, même si, c'était sorti tout seul.

Le jeune homme s'était levé et la blonde l'avait laissé faire sans le regardé, les bras toujours croisés et les yeux dans le vague. Elle était encore bien loin de se douter que la tirade qu'il allait faire allait la déboussoler encore plus. Il parlait de sa famille, du côté Obscure. Le grand-père, elle parvenait encore à mettre en place, c'était forcément Dark Vador. Mais le cousin Ben ? C'était qui ça ? Bref, sans doute pas quelqu'un qu'elle avait spécialement envie de croiser. Pourquoi il lui parlait de tout cela? Un mystère complet. Elle avait lentement tourné la tête vers lui, l'écoutant avec toujours plus d'attention. Il semblait ne pas comprendre l'attrait des Ténèbres... c'était plutôt stupéfiant... elle, elle le comprenait très bien...

***

- Papa ! Regarde comme il va loin ! PAPA !! PAAAAPAAAAA
- Je t'entends Ethel, mais la patience est une vertue que tu dois vraiment apprendre, tu sais.

Il la regardait par dessus ses lunettes ronde, comme à son habitude lorsqu'il l'a réprimandait gentillement. Un léger sourire était apparu à la commissure de ses lèvres et la petite fille avait sourit avant de concentrer ses efforts sur une pièce un peu plus loin qu'elle projeta à travers la clairière.

- T'as vu ? De plus en plus loin ! Mais c'est pas encore assez, un jour, elle fera le tour de Chandrilla, tu veras !

Il avait éclaté de rire, avant de passer une main dans ses cheveux pour lui ébourrifer.

- Tu as de l'ambition ma fille. C'est bien. Mais attention à à ce que ça ne tourne pas à l'obsession. L'ambition est quelque chose de très puissant, une des armes qui te fait basculer le plus vite vers le côté obscur... C'est bien d'avoir des rêves mais il faut toujours garder de vue sa vie, et les gens autour de toi... l'ambition ne doit pas t'éloigner de cela sinon tu t'éloignera du chemin... tu comprends?
- Moui...

Elle n'était pas sûr de bien comprendre... C'était pourtant si tentant de vouloir toujours plus. Comme c'était tentant de s'énerver contre sa mère qui venait de les interrompre pour leur demander de rentrer manger.

- ETHEL !

Ce qu'il s'était passé ? Elle n'en savait rien. Elle avait juste senti cette colère très grande s'emparer d'elle. Elle ne voulait pas manger. Elle voulait s'entraîner. Et maman était toujours là pour jouer les rabats joies... Elle en avait marre, oui elle en avait marre, elle avait juste dit cela et la pierre qu'elle avait soulevé par la Force avait explosé en mille morceaux avant que son père ne hurle. Essouflée, elle l'avait regardé d'un air surpris. C'était la première fois qu'elle vit alors cette peur dans ses yeux... cette compréhension que la Force que sa fille avait en sa possession, il ne parviendrait peut-être plus à la maîtriser très longtemps... et qu'il risquait de la mettre en danger...

***

- Je t’apprend rien en disant et ça et je suis pas là pour te faire un cours.

Ethel avait cligné des yeux tandis que la voix d'Owen refvenait plus forte et plus claire, chassant le souvenir de son père. Elle l'avait entendu, elle avait écouté ce qu'il lui avait dit sur les différents éléments qui menaient au côté Obcure, c'était d'ailleurs cela qui avait poussé son souvenir aussi loin. Il s'était alors écarté de la rembarde, il s'était tourné vers elle et la blonde avait écarquillé les yeux. Comment ça "jusque maintenant" ??? Ca voulait dire quoi ça ? Son coeur s'était subitement bloqué dans sa poitrine avant de se mettre à battre tellement vite qu'elle avait presque envie d'haleter pour reprendre de l'air. Elle avait peur de comprendre ce qu'il était en train de lui dire.

* Non... Non non non pas ça... j'ten supplie, tais-toi !*

Mais il continuait, irrémédiablement, et Ethel avait sa bouche qui s'était entrouverte, ébahie par la scène qu'elle était en train de vivre, sans pouvoir agir dessus. C'était comme regarder la mort de milliers de gens à travers un écran de cinéma, elle avait l'impression d'y être sans vraiment que ce soit le cas, l'envie d'agir sans pour autant en avoir la possibilité. Il ne fallait pas pourtant, il ne pouvait pas, il n'vaait pas le droit. Ils ne s'étaient vu qu'une fois avant qu'il décide qu'il avait ça à lui annoncer, il était fou, juste fou, trop jeune et inconscient.

Ouais... complétement insconscient en fait... Sans crier gare, il avait fondu sur elle et avait déposer ses lèvres sur les lèvres de la jeune femme qui était restée là, comme pétrifiée, les yeux ouverts, constatant le désastre. Elle avait songé à lever la main pour le gifler avant de renoncer. Il avait de la chance. Elle en avait castré pour moins que ça. Elle était une jeune femme de 24 ans, plutôt jolie, seule, dans un monde d'homme... autant vous dire qu'Owen n'avait pas été le premier ni le dernier à tenter un truc de déplacé. Mais il était le premier à le faire avec autant de candeur et d'innoncence. Avec autant de douceur aussi. Il s'était contenté de lui dire ce qu'il ressentait avant de se laisser submerger comme tout garçon de 16 ans... Il n'avait pas chercher à lui faire du mal ou à la violer... il avait juste voulu lui faire comprendre ce qu'il ressentait et c'était ce qui avait déidé la jeune femme à ne rien faire. Tandis qu'il s'éloigner pour se rassoir, elle tenta de se remettre elle aussi bien sur sa chaise pour éviter de tomber à la renverse et posa pendant une fraction de seconde sa main tremblante comme une feuille sur ses lèvres. Elle déglutit, les yeux rivés sur la table. Il fallait qu'elle réfléchisse. Elle resta dans cette position peut-être une minute entière avant de claquer des doigts vers le serveur et lui commander un double whisky sans glaçon. Une fois devant elle, elle l'avala cul-sec avant de lui dire :

- T'es complétement malade...

Pour la première fois, elle releva ses yeux bleus vers les siens avec un regard qui n'en disait rien de bon. On pouvait voir toute la colère qui l'envahissait, pourtant, elle ne cria pas. Elle se contenta de lever son index et de le lui présenter d'un air menaçant, comme une mère face à un enfant :

- Primo, tu ressais PLUS-JAMAIS-CA. Pigé ?

Elle attendit qu'il lui fasse comprendre qu'il avait capté avant de reprendre :

- Deuxio... c'est... c'est n'importe quoi ! Tu... Tu peux pas être amoureux, tu peux pas, d'accord ? Tu peux pas ! Parce qu'on s'est vu qu'une fois. Alors je vais te dire ce qu'il s'est passé, t'as 16 ans, tu deviens un grand garçon, tu es en train de te rendre compte que le truc que t'as entre les jambes te sers à autre chose que pisser et PAF tu pètes un plomb sur la première fille que tu croise parce que t'as pas l'occasion d'en voir dans ton école de taré !

Elle avait fait de grands gestes avec ses mains, elle ne criait toujours pas mais son ton était plutôt tonique, son flux de parole rapide, signe de son énervement mais surtout de sa panique. Elle en devenait plus que vulgaire avec ça, mais elle était incable de s'arrêter, de revenir à la raison.

- Et puis tertio, t'as pas le droit de me dire que je suis ton déclencheur à Dark Vador ou Dark Owen ou je sais pas quoi ! C'est pas juste ce que tu me fais là ! Tu te rends compte de la pression que tu mets sur mes épaules ? Mais t'es vraiment complétement malade !!!

Elle agita sa main vers le serveur qui lui ramena un nouveau double-whisky. Sans crier gare, elle choppa la bouteille présente sur son plateau avant de lui dire.

- T'en fais pas je te la paye.

Fébrilement, elle chercha dans ses poches le peu de crédit dont elle avait besoin et les balança sur le plateau du mec avant de remettre correctement ses poches de ses mains tremblantes. C'était pas comme ça qu'elle imaginait cette journée.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Owen Skywalker
Chevalier Jedi & Administrateur
Date d'inscription : 07/01/2018
Messages : 82
Age : 21
Métier : Chevalier Jedi
Planète d'origine : Yavin IV

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Dim 28 Jan - 17:56

I have something to tell you, Blake...ft. Ethel Blake



Un vrai baiser, c’est transformer le fantasme en réalité. Cette fille dont il était amoureux et qu'il s'était imaginé embrasser à maintes reprises... L’acte fantasmé était devenu réalité. Owen avait du mal à y croire, du mal à accepter ce qu'il venait de faire. Cette fois, sa timidité ne l'avait pas emporté - ce qui est suffisamment important pour le souligner ici.

Désormais le jeune homme ne pouvait plus faire marche arrière. Peu convaincu d'avoir agit correctement, Owen redoutait la réaction de la blonde... Mais peut-on dire qu'il regrettait réellement son geste ? Ce baiser, celui que le garçon lui avait offert, était son tout premier baiser... Ce qui ne surprendra personne d'ailleurs ! Sans doute inconscient, l'adolescent semblait tiraillé entre l'euphorie et l'angoisse. Euphorique d'avoir embrassé Blake mais angoissé quant aux conséquences de son acte. À vrai dire, le Jedi s'attendait à recevoir une baffe à n'importe quel moment. Ce qui, vous conviendrez, serait tout à fait légitime.

Depuis, le brun n'osait plus la regarder. Owen s'était rassis, bras croisés et avait baissé les yeux. Peut-être que Blake était tombé à la renverse, peut-être la fusillait-il du regard, peut-être s'apprêtait-elle à le gifler... Le jeune homme n'en avait aucune idée et ne préférait pas savoir ce à quoi elle pouvait bien penser. Owen endurait beaucoup trop de pression pour avoir le courage d'affronter le regard de la demoiselle. Mais ce qui le gênait davantage était d'avoir totalement désobéi à la doctrine Jedi. Déchiré entre son devoir de Jedi et ses sentiments personnels, Owen s'avérait être perdu...

En lui révélant ses sentiments, l'adolescent avait fait passer son intérêt avant celui de l'Ordre. En faisant ça, Owen n'avait pas respecté cet engagement spirituel qui faisait de lui un Jedi. Ça l'embêtait beaucoup. Non pas qu'il désapprouvait ses aveux, loin de là. Cependant, il se questionnait sur son avenir de Jedi... Comment pouvait-il prêter serment à l'Ordre si d'un autre côté, il subissait un conflit intérieur ?

Le grand gaillard ne laissait transparaître aucune émotion. Il restait là, tête baissée, à attendre que la blonde réagisse. Les secondes semblaient être des minutes... Il n'aurait su dire combien de temps s'était écoulé depuis qu'il l'avait embrassé. Le silence en devenait oppressant. C'est comme si le monde avait "arrêté" de tourner. Bon, il n'y avait pas mort d'homme et ce qui venait de se passer entre eux n'était pas dramatique en soit, mais pour lui, ça représentait beaucoup. Pourtant, il manquait cruellement à ses responsabilités en accordant trop d'importance à ses sentiments, à ce baiser, à Blake ... Owen ne pouvait pas continuer comme ça ... Mais il ne pouvait pas non plus l'oublier ... Son cœur commença à battre à tout va - à tel point qu'il aurait pu jurer que la jeune femme pouvait l'entendre de là où elle était. Les pensées du garçon se dispersaient, s'embrouillaient. Owen était entièrement désemparé. Quoi qu'il en soit, le jouvenceau devait assumer ses agissements auprès de la jeune femme. S'il avait pu faire l'effort d'avouer cette chose qui n'avait pas été simple à exprimer, il pouvait être un garçon responsable.

Quelque peu soucieux, Owen releva tout doucement la tête en direction de la blonde. C'est alors qu'il la vit avaler cul-sec un double whisky qu'elle avait - apparemment - commandée. L'adolescent ne l'avait même pas entendu passer cette commande tant ses pensées l'occupait. Et là, le moment tant redouté arriva : Blake réagissait enfin ! Ces premiers mots n'étaient pas des plus rassurants... M'enfin, à quoi pouvait-il s'attendre ?! Soyons franc, le jeune adolescent s'y attendait mais son côté utopiste le laissait présager une réaction positive. Il est indéniable qu'il n'y avait qu'une chance sur six millions pour que Blake lui révèle que ses sentiments sont réciproques... Non, on est pas dans un conte de fée. C'est le monde réel. Et la réalité est brutale. Owen devait l'admettre, bien que ce fut difficile pour lui.


- Primo, tu refais PLUS-JAMAIS-CA. Pigé ?

Sans broncher, il hocha la tête de haut en bas, le regard apeuré.

Plus elle parlait, plus elle semblait paniquée. Son élocution fut accompagnée de grand geste et d'un débit de parole abrupt et nerveux. L'adolescent n'avait plus bougé depuis l'air menaçant que la demoiselle lui avait lancé. Il se tenait droit sur sa chaise, le regard dirigé vers la jeune femme et écoutait. Son discours était formellement légitime. Au fond de lui, le garçon bouillonnait de colère. Non seulement il s'en voulait d'avoir avoué ces sentiments (et vu la réaction de Blake, ça peut être compréhensible...), mais il était également déçu de voir comment la jolie blonde prenait cette "nouvelle". En fait il ne comprenait pas pourquoi cela la faisait autant paniquer. En outre, le désarroi de la blonde se fit davantage ressentir lorsqu'elle attrapa la bouteille de whisky, posée sur le plateau du serveur que ce dernier tenait en main alors qu'il apportait sa commande. Ce qui avait marqué le jeune garçon c'est que tout au long de sa tirade, Blake s'était exprimé d'une voix calme - ce qui était en contradiction totale avec ce qu'elle ressentait.

Là, ça n'allait clairement pas être simple. Blake comptait beaucoup pour le jeune garçon. Au mieux, ils seraient passés à autre chose et seraient restés amis. Au pire, cette histoire aurait mal fini et Owen aurait pu tirer un trait sur son amitié avec elle. Pour l'instant, c'est la deuxième option qui l'emportait.


*J'ai besoin de méditer...*

On est d'accord, ce n'était vraiment pas le moment pour faire de la méditation. Faut croire qu'Owen a toujours eu le sens du timing... Mais au vu de tous ces passages d'une émotion à une autre toutes les deux secondes, le brun avait besoin de faire le point.

Aussi, il ferma les yeux et se concentra sur sa méditation. Sa respiration haletante devint calme. En utilisant le flux de la Force, le Jedi qui pratiquait la méditation vide se purgea de ses émotions. Initialement dévolue aux sentiments négatifs - y compris l'attachement - elle fut autrefois utilisée pour se détacher de toute émotion et ne plus garder que la Force au cœur de son esprit. Cette technique de méditation était un moyen d'atteindre la paix intérieure chère aux Jedi. Une fois dans l'état d'esprit adéquat, avec la Force seule à l'esprit, des révélations pouvaient se faire jour. Étrangement, cela semblait fonctionner. En rouvrant les yeux, Owen comprit ce qu'il devait faire.

Lui aussi était en colère, pas pour les mêmes raisons que la jeune femme évidemment, mais fit tout pour rester le plus serein possible.


- Blake, je ... Owen ramena ses mains sur la table en s'appuyant légèrement sur cette dernière. Je sais que ça va être difficile pour toi à accepter mais... Hésitant à poursuivre, je sais parfaitement ce que je ressens. Ok, c'est insensé. Ok, je t'ai vu qu'une seule fois mais j'y peux rien...

L'adolescent essayait d'être le plus clair possible, tentant de se justifier d'un ton pourtant impassible. Voilà ce qu'il avait conclu de sa méditation : rester calme, s'excuser et se justifier. Se connaissant, Owen n'aurait pu faire autrement...

- Et t'inquiètes pas, ça n'a rien avoir avec...

Indiquant, à l'aide de quelques gestes, son entrecuisse. D'une voix plus ferme cette fois-ci, vexé qu'elle ait pu croire qu'il était intéressé par elle uniquement pour le sexe.

- Franchement je suis désolé que tu le prennes comme ça mais comprend moi... Je pouvais pas garder ça pour moi. Dit-il, en reprenant son calme. J'crois que je me suis mal exprimé, j'ai pas du tout voulu te faire penser que tu étais mon déclencheur où je sais pas trop quoi... Pas du tout !

Le garçon faisait de son mieux pour être le plus honnête possible. Il était même à deux doigts de lui décrocher un sourire mais s'y résigna. Là, c'était pas vraiment le bon moment pour ça.

- C'que je voulais dire c'est juste que... Fin bref c'est pas important.

L'adolescent n'avait pas complètement tort. Là n'était pas le propos.

- Un gars comme moi avec une fille comme toi... Je sais très bien que j'aurais aucune chance et...Détournant le regard vers le paysage avant de revenir vers elle, je t'ai même pas dit ça pour espérer sortir avec toi... enfin, tu vois quoi.

Certes, il avait maintes et maintes fois rêvé de cette jeune femme, mais il n'était pas complètement naïf à s'imaginer qu'il aurait pu vivre une histoire avec elle, il faut être fou pour croire ça ! Non, Owen avait juste voulu se confier. Garder une telle chose pour soi n'est jamais bon. Le grand gaillard avait simplement voulu faire preuve d’honnêteté envers celle qu'il aime et qui était son amie, qui est plus est.

- Et j'aurais pas dû t'embrasser... Je suis désolé, vraiment je suis...

Conscient que ces mots n'auraient certainement que très peu d'impact, il s'arrêta là. Blake le regardait, sidérée par cette situation. Peut-être aurait-il mieux fait de ne rien dire du tout. Cela aurait été plus simple pour les deux compères, très certainement.

- Je sais pas quoi te dire Blake ! Dans un soupir accompagné d'un haussement d'épaules. Je voulais pas te faire souffrir, je voulais pas t'énerver... J'ai pas voulu tout ça ! Balança Owen avec hargne.

Perspicace, l'adolescent avait une fois de plus laissé ses émotions prendre le dessus. D'un geste brusque, il se leva de sa chaise et donna un bref coup de poing sur la rambarde de la terrasse. Le garçonnet extériorisa sa colère avant de reprendre son souffle, cherchant la sérénité.
*Calme toi Owen, calme toi...*

- Pardon, j'aurais pas dû m'énerver...

Avoua t-il, d'une voix posée et fragile.

Il s'installa de nouveau sur sa chaise face à Blake.
Je ne serais pas contre un double whisky moi aussi monsieur ! À l'adresse du serveur qui repassait par là.

- J'voulais pas que ça se passe comme ça. T'es quelqu'un de bien, Blake. D'une petite voix, avant de rependre Je peux... Je peux partir si tu veux...
Montrant du doigt la sortie du bar.

Décidément, rien ne s'était passé comme Owen l'avait espéré...



_________________

~ En savoir plus sur moi ~
Well, the force is strong with this one.

I'm a Jedi Knight, just like my father.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Dim 4 Mar - 20:38



►Je voulais une amie, une âme confidente, Où cacher mes chagrins, qu'elle seule aurait lus.
Oh non pas ça, je t'en supplie tais-toi...
Owen &  Ethel
Cette conversation allait mal finir, Ethel pouvait le sentir venir avec une certitude prononcée. Son état était déjà peu propice au débat mais Owen commençait également à s'agiter, réalisant sans aucun doute à présent le fracassant échec auquel il devait faire face. Il avait d'abord tenté de se justifier avant de s'emporter, confirmant ce qu'il lui avait dit plus tôt. Effectivement, les sentiments n'étaient sans aucun doute pas bon pour les jedis, les balançant vers la colère, l'agressivité, l'obscurité. Elle n'avait pas bougé d'un poil, se contentant de l'observer, les bras croisés, le regard vide. Mais au fond d'elle naissait une crante terrible. Il avait beau dire qu'elle n'y était pour rien, c'était pourtant bien elle qui le mettait dans un tel état. Il était si jeune... Trop jeune pour être brisé, comme elle l'avait été, il y avait à présent bien des années. Il ne lui avait fallu qu'une seule seconde, une toute petite seconde, une étincelle, pour faire basculer sa vie dans la tristesse, le deni et la solitude. Elle ne voulait pas que ça lui arrive également.

Elle avait fini par baisser les yeux quand il avait demandé son verre, se concentrant sur son propre alcool qu'elle but d'une seule traite avant de se remplir un nouveau verre et de réitérer l'expérience. Elle n'avait que relever les yeux quand il lui avait proposé de partir, l'observant attentivement, l'air concentré. Elle réfléchissait véritablement à cette option. Oui. Elle voulait qu'il parte, qu'il l'a laisse seule, comme elle devait le rester. Elle voulait s'en aller, se dégourdir le coeur, oublier tout ça, passer à autre chose. Son père lui avait raconté tant d'histoire sur la Force, sur son omniprésence, sur sa façon de forcer le destin quand elle en avait besoin. Mais pourquoi avec elle ? Elle n'était rien. Elle n'était personne et voilà qu'un Skywalker lui déclarait sa flamme. Elle se contenta de déglutir avant de secouer lentement la tête de gauche à droite.

- Non... reste... C'est moi qui part.

Elle s'était levé d'un bond, remettant ses lunettes de soleils, enfonçant ses mains dans les poches de sa veste de cuir.

- Je suis aussi désolée que ça se passe comme ça. Je t'en veux pas, gamin. C'est juste que... je peux pas.

Elle avait amorcé quelques pas vers la sortir avant de se stopper. Elle avait fermé les yeux en inspirant profondément, avant de se tourner brusquement de nouveau vers leur table. Elle pouvait pas continuer mais elle pouvait au moins lui dire pourquoi. Elle savait au fond d'elle quel était cet étrange lien qui les avait unis. Elle cherchait à se le cacher mais visiblement, elle ne pouvait pas, ça lui explosait tout bonnement en pleine figure à chaque fois qu'elle essayait. Il devait comprendre que ce n'était pas de l'amour, juste quelque chose de différent, de peut-être plus grand, de moins sentimental, c'était...

- La Force.

Elle s'était planté devant lui et avait attendu qu'il lève les yeux vers elle pour continuer. Elle savait que deux petits mots ne pouvaient qu'éveiller sa curiosité.

- C'est la Force que t'as ressenti entre nous la première fois. Rien avoir avec l'amour tu vois? Je... je suis sensible à la Force depuis que je suis gamine. Mais ça fait partie d'un passé que je ne veux plus revivre. Parce qu'il me fait trop mal. Alors fais comme moi, passe à autre chose, tu vaux mieux Owen.

Elle s'était retournée et s'était en allée aussi vite qu'elle l'avait pu, tout en évitant de courir. Elle s'était perdue dans la foule de Coruscant, sans chercher à récupérer son vaisseau, les lèvres tremblantes de tout ce qu'elle venait de vivre et revivre. Un anglot s'était alors échappée de ses lèvres tandis qu'elle s'était mise à courire vers nulle part, ele avait besoin de se dégourdir l'esprit, de digérer et elle repartirait de plus belle.

FIN

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Owen Skywalker
Chevalier Jedi & Administrateur
Date d'inscription : 07/01/2018
Messages : 82
Age : 21
Métier : Chevalier Jedi
Planète d'origine : Yavin IV

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   Mer 21 Mar - 14:29

I have something to tell you, Blake...ft. Ethel Blake



Submergé par l’émotion – un mélange de colère et de sérénité -, le jeune garçon avait fini par regagner son calme, non pas sans difficulté. Owen passa commande auprès du serveur et attendit. Lui & Blake étaient face à face mais aucun d’eux n’ouvrit la bouche, laissant un long silence malaisant s’installer. Il n’aurait pas dû s’emporter… Pourtant, la demoiselle ne semblait pas l’avoir mal pris puisqu’elle ne montre aucune réaction. Durant ce bref excès de colère, la blonde n’avait cessé de l’observer. D’ailleurs, la crainte pouvait se lire dans son regard. C’était comme si la mercenaire avait peur que le jeune homme finisse mal à cause de se rejet, comme si elle craignait que la tristesse et l’agressivité deviennent des sentiments prédominants dans sa vie future. Bon sang, Owen était un Jedi ! Mais là, en l’espace de quelques minutes – à partir du moment où il lui avait révélé ses sentiments amoureux – c’est comme si tout son enseignement ne lui avait rien appris. Toutes les règles et tous les préceptes acquis pendant toutes ses années de formations venaient presque d’être enfreintes.

Le jouvenceau n’osait plus la regarder. Lui-même s’en voulait d’avoir laissé sa colère s’exprimer. Ceci était inacceptable, même pour un Jedi de son âge. Qu’aurait pensé Anakin s’il avait été là ? Qu’en penseraient Luke et Mara ? Sur le moment, le garçon se sentait nul et se considérait comme un moins que rien. Pourquoi a-t-il fallu qu’il tombe amoureux ? C’est vrai quoi. Sa vie était beaucoup plus simple auparavant. Il devait juste accepter les responsabilités qui lui incombaient et devait simplement obéir aux ordre (bon, il y a encore du boulot sur ce point-là mais qu’importe…). Mais sa rencontre avec elle avait totalement chamboulé sa vie. Dans le bon ou le mauvais sens, ça c’était encore difficile à dire. Nous pourrions être tenté de dire « dans le bon côté » car l’amour est une sensation d’épanouissement et d’émerveillement… Toutefois, ses sentiments n’étaient pas réciproques et il avait quelques difficultés à rester droit dans ses bottes de Jedi donc pas sûr qu’être tombé amoureux là maintenant était la meilleure chose qui lui soit arrivé.

Relevant discrètement les yeux, Owen constata que son « amie », avait – elle aussi – les yeux baissé. Se contentant simplement de vider son verre. En parlant de verre, le serveur revint justement avec le double whisky commandé par l’adolescent. Il attrapa son verre, le vida d’une seule traite, paya au serveur ce qu’il lui devait et s’apprêta à se lever avant que Blake ne rompe le silence. Le jeune Skywalker avait beau lui avoir demandé si elle souhaitait qu’il s’en aille, il avait secrètement espéré que sa réponse soit négative… Ce qui – vous vous en doutez bien – ne fut pas le cas. A vrai dire, c’est elle qui s’en allait ! La jeune femme s’était levée brusquement et avait remis ses lunettes de soleil. D’après ses dires, elle ne lui en voulait pas. Elle fut également désolée que cette histoire s’achève de cette façon. Et lui, lui en voulait-il ? Oui et non. Bien sûr qu’il lui en voulait qu’elle ne partage pas son amour mais l’amour ne se commande pas. La pauvre, elle n’avait rien demandé à personne et se retrouvât avec une sorte de responsabilité envers un gamin de 16 ans qui risquait de mal vivre ce « rejet ». C’est à cet instant même qu’il comprit qu’il avait été égoïste en lui avouant ses sentiments. Egoïste et injuste.


– T’en fais pas Blake, je t’en veux pas non plus… Et sache que je suis désolé aussi de t’avoir fait subir ça, j’aurais jamais dû…

Le garçon n’en dit pas plus.  Il la regarda (amoureusement) une dernière fois s’éloigner. C’était la fin, ça y est… L’espoir de vivre sa première relation amoureuse disparut en même temps que la demoiselle s’évinça. Et contre toute attente, Blake se stoppa. Owen – qui était sur le point de quitter cet endroit à son tour – fut surpris de voir cela. Il pensa tout d’abord que la blondinette avait changer d’avis – ce qui était peu probable en fin de compte. Les yeux rivés sur elle, ce fut un choc pour Owen lorsqu’elle prononça ces deux mots : « La Force ». Mais que voulait-elle dire par là ? Le Jedi se leva à son tour et s’approcha d’elle jusqu’à ce qu’il se situe à environ un mètre de la jeune femme. Il n’avait pas besoin de lui demander d’en dire plus car elle semblait avoir lu dans ses pensées. Essayant tant bien que mal de lui faire comprendre – par un simple regard – qu’elle pouvait lui faire confiance, Blake vida son sac. Il l’écoutait sans dire un mot. C’est étrange mais l’adolescent n’était pas plus étonné que ça. Car oui, depuis le départ il avait eu ce pressentiment. Quelque chose lui a toujours fait penser qu’il avait ressenti de la Force en elle – bien qu’il n’en fût jamais réellement certain. Maintenant qu’elle l’avait éclairé sur ce point, tout devint plus logique dans la tête du garçon.

Néanmoins, Owen ne savait pas quoi répondre à ça. Il n’allait pas lâcher un : « d’accord, merci de m’avoir prévenu ! » mais il ne pouvait pas non plus ne rien dire. La situation entre eux était plutôt complexe. Le plus jeune des Skywalker se contenta tout bonnement de déposer un léger baiser sur la joue gauche de la demoiselle en lui murmurant doucement :


– Je vais rester quelque temps sur Coruscant… si tu souhaites me revoir...

Après quoi, Blake fila définitivement. Pour elle aussi cette histoire était compliquée. Et malgré l’espoir qu’il éprouvait quant au fait de la revoir, Owen avait un mauvais pressentiment. Comme s’il ne la reverrait jamais… Alors il resta planté là comme un piquet, la regardant partir puis peu à peu, disparaître dans la foule. Quelques larmes coulèrent sur ses joues… Le Jedi ne prit même pas la peine de les essuyer. A quoi bon… Il devait lâcher prise et laisser son premier amour s'en aller. La souffrance l'envahissait mais il résista et fit en sorte de ne pas se laisser abattre. Il valait mieux que ça.

Une dizaine de minutes s’écoula avant qu’il ne prenne conscience que tout cela était réellement fini…. Et il s’en alla.
FIN


_________________

~ En savoir plus sur moi ~
Well, the force is strong with this one.

I'm a Jedi Knight, just like my father.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Welcome to the Dark Side
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I have something to tell you, Blake... [Ethel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I have something to tell you, Blake... [Ethel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : The Return of The Force :: Coruscant-
Sauter vers: