L'histoire prend place après l'épisode 7. Vous intégrerez les différents groupes et partirez à l'exploration voire à la conquête de la galaxie
 

Partagez | 
 

 Le poids des souvenirs (PV Ethel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Welcome to the Dark Side
Kylo Ren
Suprême Leader & Administrateur
Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 102
Age : 19
Métier : Suprême Leader du Premier Ordre
Planète d'origine : Coruscant

MessageSujet: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Jeu 15 Fév - 15:05

Le poids des souvenirs
Kylo Ren & Ethel




Les semaines étaient passées depuis la rencontre de Kylo Ren et de son plus jeune frère Anakin. Le maître des chevaliers de Ren avait mûrement réfléchi sur la suite…Il s’était quelque peu isolé des affaires du Premier Ordre, méditant sur Mustafar dans la demeure héritée de son illustre ancêtre : Dark Vador. Cette rencontre avec son cadet lui avait donné une idée. Se ruer sur les traces de Luke Skywalker comme un vulgaire basset n’avait plus de fondements, il fallait adopter une nouvelle tactique et les récentes informations fournies par les agents du Premier Ordre et les Chevaliers de Ren ont été cruciales pour l’avenir de cette mission. En effet, la famille Skywalker semblait s’être particulièrement agrandie depuis le départ de celui qui fut Ben Solo. Luke avait visiblement deux enfants…l’une avait déjà croisé la route de Kylo mais l’autre n’avait pas encore eu cette…chance.

Kylo Ren était persuadé désormais qu’il fallait faire venir Skywalker vers lui et non plus l’inverse. Le Nouvel Ordre Jedi existait désormais, ce vieillard n’était plus seul. Il fallait mettre un terme aux deux, mais pour Skywalker le plus tôt serait le mieux.

Et justement comme pour renforcer cette vision des choses, le destin avait offert à Kylo Ren une opportunité plutôt étonnante de mettre la main sur le fils de Skywalker : Owen. En effet, les rapports décrivaient une intrusion dans le secteur de Kamino. Quel rapport avec cette histoire ? Et bien, l’intrus pouvait potentiellement être cet Owen Skywalker. Bien-sûr, tout cela n’était que des suppositions, mais les renseignements concordaient entre eux. Des agents de Renseignement semblaient avoir localisé l’une des relations de ce prétendu Owen. Une mercenaire se faisant appelée Blake. La traque pouvait enfin reprendre, cette fois, les enjeux étaient beaucoup plus grands. Premièrement parce que mettre la main sur son cousin lui donnait une chance de capturer Luke, mais aussi d’ouvrir les yeux d’Owen sur la véritable nature des Jedi, bien qu’il était lui aussi le petit fils de Vador, un seul était digne d’être son héritier : Kylo Ren. C’était à lui de prendre le leadership de cette famille divisée, d’éradiquer toutes les anciennes barrières dressées contre lui et de montrer aux siens qu’ils avaient la possibilité de contribuer à son ascension.  Deuxièmement, c’était également l’occasion de redorer son blason aux yeux du Suprême Leader dont la foi en son apprenti semblait se réduire.

D’après les espions du Premier Ordre, cette Blake se trouvait encore sur Coruscant. La capitale de la république usurpatrice. Foncer tête baissée avec une escouade de Stormtroopers n’était donc pas une option quand bien même la passivité des autorités républicaines n’était plus à prouver. Kylo Ren ferait appel aux services du Bureau de Sécurité du Premier Ordre, l’organe de renseignement principal de la junte militaire, héritier direct du BSI de l’Empire Galactique.  

Quelques jours plus tard


Kylo Ren se tenait installé sur l’un des bancs longeant les parois internes du vaisseau. De l’extérieur celui-ci ressemblait à n’importe quel appareil de transport de marchandise. Mais, dissimulé dans une annexe de la soute, se trouvait un petit poste de commandement destiné aux services de renseignements. Cette pièce secrète constituée de camouflages derniers cris était indétectable pour une grande partie des scanners de sécurité. Kylo Ren savait que la guerre…était aussi une question d’espionnage et de contre-espionnage. Le Premier Ordre dans ses débuts et quand il ne possédait pas encore une armée régulière, misait entièrement sur des opérations de renseignement de la sorte.

Aujourd’hui, on connait le résultat de cette politique : le Premier Ordre est devenu l’une des, voir la, plus grande puissance militaire de la galaxie tout cela sous le nez de la République.

Autrefois, le Palais Impérial jaillissait à la surface de Coruscant comme une sorte de barrière de corail malfaisante, une montagne érigée au sein même de l’Ancien Temple Jedi. De gigantesques structures pyramidales ou rectilignes se dressaient dans les zones les plus importantes de la capitale. Aujourd’hui, l’héritage impérial était toujours visible mais semblait avoir été détourné de sa nature réel. Les centres de propagandes avaient fait place à des organes de presses prétendues libres mais en réalité dirigés par l’oligarchie locale. Les anciennes académies militaires s’étaient vues reconvertir en centre de culture ou de commerce destiné à soutenir la coexistence pacifique dans la galaxie. Une société entière basée sur la paix et la prospérité qui en réalité semblait se trahir à elle-même car rongée par des vices résultants de l’attitude passive d’un gouvernement faible. On pouvait clairement distinguer les différents quartiers de la capitale alors que l’Empire avait encouragé une forme d’uniformisation ou tout du moins…tentait de masquer ou « traiter », du mieux qu’il le pouvait la pauvreté et les bastions criminels locaux. Dans la capitale de la République chaque individu était livré à lui-même, il était seul maître de son rôle dans la société….ce qui d’un premier regard paraissait être une bonne chose mais qui finalement avait conduit à la décadence visible…

Coruscant, une ville qui semblait vivre l’Histoire. A chaque changement de régime, la planète avait évolué tout en conservant une partie de ce qui était là avant comme pour conserver ce patrimoine unique. Contrairement à Hosnian Prime, Coruscant avait de la valeur pour le Premier Ordre…

Aux côtés de Kylo Ren, une dizaine d’agents du Bureau de Sécurité déguisé en civil et le lieutenant-colonel Staryon. Un homme ayant offert sa vie au service du Premier Ordre et dont la volonté à remporter la victoire était sans faille. Il n’était pas très grand, surtout comparé à Ren, mais plutôt massif. Il était en partie chauve et les derniers cheveux qu’il possédait avait viré au gris. Agé d’une cinquantaine d’années, il n’en restait pas un élément efficace. Son regard de glace témoignait d’un professionnalisme hors du commun et son expression, rarement familière mais toujours sérieuse, confortait Kylo Ren dans son idée qu’il valait mieux être avec un être plutôt taciturne mais efficace qu’avec un beau parleur incompétent.

Une fois posé sur le sol, Kylo Ren, dont l’identité était protégée par son masque et sa capuche, sortit du vaisseau en même temps que les agents du BSPO. Son accoutrement aurait pu attiré l’attention sur une planète moins cosmopolite mais à Coruscant, les « drôles d’oiseaux » étaient assez courants allant du simple contrebandier, à un gangster en cavale ou même à un politicien désireux de conclure des pactes officieux. Bref, Coruscant était la ville parfaite pour se fondre dans la masse. C’était finalement au cœur même de la République qu’il se trouvait être le plus anonyme. Les agents se déployèrent discrètement dans la zone, profitant de la foule, alors que d’un geste presque imperceptible Staryon indiqua le lieu de vie supposée de Blake.





_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Sam 17 Fév - 22:23



►Le Destin ne cesse de nous rattraper
Le poids des souvenirs
Kylo &  Ethel
Elle avait fait la plus grande des erreurs... pouvait-il exister une erreur encore plus grande que celle-ci ? Sans doute aucune, surtout lorsqu'on voyait comment cela allait se terminer. Elle avait pourtant l'habitude de dormir dans son vaisseau, au confin de l'espace temps, au beau milieu de la Galaxie, là où personne, ou presque, ne pouvait la retrouver. Mais sa dernière rencontre avec le gamin l'avait perturbé. Elle avait eu besoin de rester en place, de rester sur les lieux pour digérer ce qu'il avait fait, ce qu'il lui avait dit. Elle avait une responsabilité envers Owen. Une responsabilité qu'elle détenait malgré elle et dont elle se serait bien passé. Il était encore si jeune, si fougueux, si désireux d'apprendre la vie en croyant qu'elle ne pourrait lui offrir que du bon. Elle avait senti dans son baiser que le jeune homme y avait posé tout son espoir, tout son amour naissant et sa volonté de vivre. Des fardaux qu'il lui fallait repousser, décliner. Elle était contrebandière. Elle devait faire preuve d'un retrait de sentiment. Les sentiments n'étaient pas bon pour les affaires, pas bons du tout même. Et Owen était bien trop jeune, encore un enfant, loin de ce qu'Ethel était... depuis la mort de papa, depuis la Force à dire vrai...

Alors la blonde avait pris un appartement sur Coruscant. Pas un bien grand, juste le temps de se remettre sur pied, de réfléchir à comment laisser Owen à l'écart sans lui faire du mal. Sans qu'il bascule. Il avait beau avoir tenté de justifier qu'elle n'y était pour rien dans son possible basculement, l'idée quel'amour qu'il lui portait et que la douleur d'un refus pourrait lui provoquer un attirement vers le côté obscur la rendait malade. C'était pas sa semaine décidément. Et ce n'était pas prêt de s'arranger... une fois de plus. Le studio qu'elle avait loué pour quelques jours appartenait à un gars qui était parti vers un voyage ou quelque chose du genre. Elle avait passé une bonne partie de sa soirée dans le noir, à boire une bonne partie d'une bouteille de whisky plutôt dégueu et à réfléchir à comment se sortir de se pétrin. L'alcool avait fini par lui faire oublié, elle s'était levée et s'était effondrée sur le lit, pour tomber dans un sommeil profond et agité. C'était toujours la même chose. Cet appel étrange qu'elle tentait veinement de refouler. La Force n'existait pas avait dit maman. Son enfance avec son père, l'entraînement qu'il lui avait fait souvenir, tout cela n'était que l'invention d'une fillette trop rêveuse... c'était rien... Tout allait bien... oui c'était rien...

BANG !!

Ethel avait sursauté fortement en entendant la porte se faire enfoncé. Elle s'était relevée d'un bond à la recherche de la provenance, bien trop emmitoufflée dans ses couvertures pour réussir à se relever. Elle s'était mise à se débattre pour sortir du lit au plus vite mais des hommes armés l'avaient encerclée avant qu'elle n'ait pu faire le moindre mouvement. L'un d'eux avaient empoigné son bras avec force, la tirant hors du lit malgré elle, la manquant de se casser la figure au passage. C'est alors qu'elle le vit s'engouffrer dans la pièce. Ses yeux bleus s'écarquillèrent en une expression de terreur. Ses habits noirs, son capuchon et ce masque terrifiant. Sa réputation morbide le précédait et de loin. On disait que peu avaient eu l'honneur de le recontrer mais ils n'étaient plus là pour en parler. Il se déplaçait rarement par lui-même, bien souvent avec sa horde du Premier Ordre et sa frappe était sans appel. Ethel déglutit difficilement et ses yeux se posèrent une fraction de secondes sur la garde de son sabre attaché à sa ceinture. Ses yeux fixèrent alors le masque terrifiant et après quelques secondes de stupeur, elle sentit d'un violent coup lui fut assener à l'arrière de la tête. A peine une fraction de seconde après que le masque étrange eu fait un geste d'acquisition. Ethel sombra alors dans les ténèbres et son corps de la soutint plus.



- Ha !

Elle venait de se réveiller brusquemen, d'un seul bond, comme si elle se réveillait d'un mauvais rêve. Affolée, elle observa son environnement. Elle était dans une espèce de pièce sombre, seulement éclairées par quelques lumières d'un blanc écru, de ci, de là. Une espèce de chaise métallique avait été installée là et la retenait prisonnière aux mains et aux chevilles. Elle pouvait voir la porte en face d'elle. Elle devait être dans une espèce de navette de déplacement mais rien ne lui indiquait qu'elle était en mouvement par contre. Un rapide coup d'oeil vers sa droite lui fit constater que tout ceci n'était pas vraiment un cauchemar : Kylo Ren était assis non loin d'elle, seul. Où étaient donc passé les autres ? Peut-être les attendaient-ils à l'extérieur. Terrifiée, elle avait une folle envie de pleurer mais sans y parvenir pour autant. Une énorme boule de stress s'était logée dans sa gorge et la jeune femme déglutit plusieurs fois avant de prendre la parole, comme pour tenter de la diminuer.

- Qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce que vous me voulez ?

Le Premier Ordre avait déjà fait appel à elle à plusieurs reprise. Mais elle parlait généralement à des capitaines, à des lieutenants, parfois avait-elle affaire au General Hux en personne mais jamais au grand jamais elle n'avait eu le maître des chevaliers de Ren en face d'elle. Il ne s'occupait pas de ce genre de petits business, il avait sans doute bien plus affaire... alors quoi ? A quoi rimait tout cela ?
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Kylo Ren
Suprême Leader & Administrateur
Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 102
Age : 19
Métier : Suprême Leader du Premier Ordre
Planète d'origine : Coruscant

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Dim 18 Fév - 13:33

Le poids des souvenirs
Kylo Ren & Ethel





Au fond d’une ruelle dominée par les ombres et située en plein cœur, étrangement inquiétant, du Quartier Industriel de Coruscant se trouvait un vieux conteneur qui ressemblait à l’un de ceux qu’employait l’Empire à une époque désormais révolue. En réalité, il s’agissait d’un vieil avant-poste que le Premier Ordre utilisait pour « récolter des informations » sur les « invités » avec qui ils « discutaient ». Le BSPO était réellement habitué à ce genre d’opérations. Celle-ci d’ailleurs s’était déroulée à merveille, la cible avait été interceptée et était désormais prête à subir l’interrogatoire. Kylo Ren était aujourd’hui devenu un véritable maître dans ce domaine.

Installé sur une banquette et le regard posé sur celle que l’on appelait Blake, il tenta, malgré son inconscience, de recueillir quelques informations autant concernant sa mission que sur sa prisonnière. Il serait beaucoup plus simple de briser sa volonté en apprenant à connaître ses faiblesses. La femme sentait l’alcool, peut être dans le but de soulager sa conscience ? Le commun des mortels combattait parfois leurs douleurs en utilisant des subterfuges du genre pour tenter de s’isoler des maux qui les rongeaient. Kylo Ren n’avait même jamais osé songer à cela…Le fardeau qui était le sien faisait de lui ce qu’il était.
Il ressentit un mal être intérieur dans la femme, elle était envahie par le doute et la crainte. Mais, son esprit ne semblait pas se tourner sur sa propre personne mais sur quelque d’autre…quelqu’un de beaucoup plus…jeune.

C’est alors que la jeune femme poussa un petit cri, l’air surprise. Elle observa tout d’abord son environnement avant de remarquer qu’elle n’était pas seule. Oui, elle était en présence de l’un des êtres les plus redoutés dans la galaxie.
L’humidité mêlé à la chaleur du le conteneur apportait au lieu une atmosphère poisseuse, désagréable. Le regard de Kylo sur sa victime devait l’être encore plus, ses yeux cachés par son masque dévorait Blake comme-ci ils cherchaient à trouver son point faible, à la jauger. Enfin, Ren ressentit sa peur…La femme finit par prononcer une phrase. Bien. Elle était désormais prête à parler.

Kylo Ren, renforcé par la peur de sa captive, se leva d’un mouvement bref et s’approcha lentement de sa victime. Le bruit de ses pas résonna contre les parois métalliques…La voix rauque et synthétisé du masque de l’homme en noir tonna :

-Je sais que tu as rencontré un certain Owen Skywalker récemment. Dis-moi tout ce que tu sais à son sujet.  Je veux tout savoir dans les moindres détails. Parle maintenant, de gré ou de force, tu le feras.

Kylo Ren se mit à tourner autour de sa victime, les pas continuèrent leur valse traumatisante.

-Ce n'est pas la peine de résister. Nous savons que tu l'as rencontré ici sur Coruscant. Ce n'était pas la première fois n'est-ce pas ? Ce jour-là, il avait un t-shirt blanc et une veste en cuir de couleur noir. Ne fais pas l'innocente, tu vois très bien de qui je parle. Ce n'était pas simplement une rencontre professionnel...un client. Non, lui était différent n'est-ce pas ? Oui, je peux le sentir en toi...Libère ta conscience, partage ce poids qui te ronge...Il y eut un court silence suivit d'une véritable explosion de rage. PARLE !

Il avait souligné ce dernier mot en prenant violemment le visage de la femme l'obligeant à lui faire face, faire face au monstre qu'il était...





_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Dim 18 Fév - 14:22



►Le Destin ne cesse de nous rattraper
Le poids des souvenirs
Kylo &  Ethel
"Ne jamais te faire prendre. C'est la règle Ethel. Si tu ne te fais pas prendre, tu es plus douée qu'eux. C'est toi qui domine le jeu, tu comprends ?". La jeune fille avait hoché la tête d'un air entendu face au regard glacial de sa mère. Ne jamais se faire prendre... Plus facile à dire qu'à faire. "Mais... si je me fais prendre ?". Elle l'avait vu déglutir, fermer les yeux et inspirer profondément avant de bloquer sa respiration. Quand elle avait ouvert les yeux de nouveau, c'était pour lâcher d'une voix froide "Alors à toi de rester la plus maligne pour te sortir de là. Si tu te fais prendre, c'est de ta faute, à toi de la réparer". Elle pouvait revoir ce jour de discussion de manière si limpide, si claire, qu'il semblait se dérouler sous ses yeux tandis que sa tempe gauche pulsait de manière régulière et que la douleur continuait à lui lanciner le crâne. Elle avait la désagréable impression de ne pas vraiment être seule au fond d'elle, comme si un courant d'air venait la hanter dans chaque recoin de sa tête. Ethel Blake était une jeune femme de 25 ans dans un monde d'homme brutaux et sans cervelle pour la plupart. Elle avait déjà été confronté à des situations similaires et elle s'en était toujours sortie. Mais la chose qui était devant elle était sans aucun doute bien plus maligne, bien plus dangereuse aussi que ce qu'elle avait dut affronter et son cerveau réflechissait à toute allure pour tenter de trouver la faille dans le système, la solution qui la ferait sortir de tout cela.

Elle l'observa s'approcher d'elle sans rien dire. Son regard avant tenter de le suivre durant sur premier tour de ronde avant de baisser la tête vers le sol. Elle comprenait ce qu'il lui disait, mais sa concentration était dirigée vers les liens qui la maintenait captive. Il fallait qu'elle puisse retirer cela... mais comment ? Il fallait qu'elle reste concentré sur cet épineux problème sans isssu car pendant qu'elle le faisait, elle ne pensait pas à Owen et sa peur ne grandissait pas. Putain... elle aurait du le parier que le gamin allait lui attirer des problèmes. A la minute même où il lui avait dit que c'était un Skywalker elle aurait dut se barrer en courant. Concentre toi sur tes liens Ethel, pas sur la discussion.

Elle n'avait rien répondu à la première salve de parole de Kylo Ren. L'homme - s'il en était - avait donc décidé de passer à l'étape supérieure. Les liens. Toujours gardé l'esprit sur les liens. Mais le chevalier était bien trop fort. Il semblait lire en elle comme un livre ouvert : les habits d'Owen, le nombre de rendez-vous qu'ils avaient eu, la raison de ce rendez-vous... connaissait-il vraiment la raison de ce rendez-vous? Il ne fallait pas qu'il voit cela, il ne pouvait que se méprendre sur ce qu'il verrait. Il n'y avait rien entre deux... pas pour elle du moins. Elle avait rien à voir avec tout ça. Elle sentit alors sa main s'abattre avec force sur son visage avant de le tirer violamment vers lui, vers le masque. Ethel avait entendu sa nuque craquer sous l'effet de surprise et elle observait à présent malgré elle le casque impitoyable. Sa respiration était forte et rapide, ses yeux étaient à présent vide d'expressions, ce contenant d'observer ce qu'elle pouvait y voir. Qui avait-il sous ce masque ? De quelles couleurs étaient ses yeux ? Etait-il un humain ? Quel âge avait-il ? Lui pouvait tout savoir, elle rien. Elle se contenta de déglutir une fois de plus avant de préciser :

- Pourquoi est-ce que vous désirez absolument que je parle puisque vous pouvez tout avoir de vous-même ?

Sa mâchoire s'était raidit suite à sa question. ses doigts gantés l'avaient sûrement ressentit dans sa prise était forte.

- Je ne sais pas grand chose de lui. Tout ce que je sais vous devez déjà le savoir. Je sais son nom, son prénom et comme il était habillé le jour où je l'ai vu sur Coruscant.

La seule raison qui devait le pousser à récupérer des infos sur lui était que le jeune homme lui échapper. Sinon, Kylo Ren n'aurait sans doute pas perdu son temps avec une simple contrebandière. Mais il était hors de question qu'elle lui dise ce qu'il voulait entendre de son plein gré. Elle n'avait jamais trahi un client, que ce soit la Résistance ou le Premier Ordre. Le Chevalier avait raison en précisant qu'il n'en était pourtant pas un, mais elle avait vu tant de poids sur les épaules du jeune garçon. Sa hargne pour devenir quelqu'un de bien, pour pouvoir conjurer le sort de sa famille. Pour éviter de devenir comme son sombre cousin... Elle le revoyait frissonner au moment où il le lui avait avouer.

De nouveau, elle ressentait cette impression de ne pas être seule au fond d'elle, mais son corps semblait réagir aussi différemment. Son coeur s'était mis à battre brusquement. Elle ressentait quelques picotements au bout de ses doigts, une connexion infime, bien moins forte que celle ressentie avec le Jedi et qui l'avait tant gêné. C'était la deuxième fois en très peu de temps. Elle avait peur de nouveau. Elle se sentait perdre le contrôle chaque jour un peu plus, ça l'envahissait malgré elle... Cette Force qui menaçait d'exploser un jour malgré tous ses efforts pour l'oublier. C'était finalement ça sa porte de sortie, la faille dans le système. Mais elle n'avait pas le droit de faire cela. C'était bien trop dangereux n'est-ce pas ?

- Je n'ai pas voulu que ça devienne différent. Il m'a dit que c'était pour une raison professionnelle... j'ignorais que c'était faux. J'ai jamais voulu tout ça...

Non. Elle n'avait jamais voulu tout cela. La mort de Papa, la Force. La Douleur de maman. La vie solitaire de contrebandière. L'étincelle dans le coeur d'Owen. Cette connexion étrange qu'elle avait ressentit avec lui. Qu'elle ressentait présentement avec Kylo Ren. La boule dans sa gorge ne cessait d'enfler. Elle se sentait si seule dans l'univers. C'était cela sa malédiction. Tout l'a poussait à être seule. C'était son seul moyen de ne faire du mal à personne. Elle aurait aimé vivre autrement. Mais personne ne le lui avait autorisé. Et maintenant, il allait prendre ce dont il avait besoin et il la tuerait sans doute après. C'était donc à cela que sa vie avait servie ? Il n'y avait vraiment pas de quoi venir au monde.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Kylo Ren
Suprême Leader & Administrateur
Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 102
Age : 19
Métier : Suprême Leader du Premier Ordre
Planète d'origine : Coruscant

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Mar 27 Fév - 15:04

Le poids des souvenirs
Kylo Ren & Ethel




HS:
 

Blake disait vrai. Pourquoi se fatiguer quand on pouvait faire les choses soi-même ?

*Cesses de résister, tu ne peux pas t’échapper. La fuite est terminée…*


Kylo Ren plaça une main en direction de Blake comme pour raffermir son emprise sur l’esprit de la femme. Il se sentait invincible, puissant à l’image de son illustre ancêtre Dark Vador, il pliait les êtres à sa volonté par un simple geste de la main. Il pénétrait avec une certaine avidité dans la tête de cette contrebandière qui, entravée autant physiquement que psychologiquement n’avait finalement qu’une chose à faire : lutter. Lutter contre cette présence étrangère qui était entrer en elle. Mais, Kylo Ren n’était plus un novice dans ce domaine…Il les brisait toujours homme, femme ou même enfant. Il n’avait échoué qu’une seule fois…

*Tu penses que ton expérience et ton caractère t'aideront ? C’est faux.*

Ce son semblable à un rocher que l’on fait glisser lourdement sur le sol, la Force. Elle emplissait la salle d’interrogatoire semblable à un ouragan mêlant détermination et colère. Mais, il n’y avait pas que ça…Kylo Ren perçut à travers cette véritable tempête émanant de sa propre personne autre chose qui émanait…de Blake.

Il découvrit alors par l’intermédiaire de ses souvenirs, l’histoire de cette femme qui paraissait pourtant n’être qu’un pion instable dans cet échiquier impitoyable, mais qui en réalité était bien plus que cela.

Il vit Chandrila. Une planète qu’il connaissait étant donner qu’il avait passé une partie de son enfance là-bas. Puis, Ren parvint à distinguer une voix d’homme et un visage. Un homme qui avait des allures de savant mais dont le regard en direction de cette petite fille qu’on appelait Ethel mais qui n’était autre que cette Blake, était animé d’une profonde tendresse. Les souvenirs se bousculèrent, Ren s’en délecta sans ressentir la moindre gêne. Au contraire, il se concentra davantage se nourrissant véritablement de ces images. Il n’était plus Ben Solo, il était Kylo Ren et rien ne le détournerait de son objectif, il aurait ce pour quoi il était venu.

Puis vint cette scène où âgée de douze ans, la petite fit valser une pierre dans le crâne de son propre père. Mais, elle le fit…avec la Force.

*Ainsi donc tu es sensible à la Force, Ethel. J’aurais dû le sentir, oui c’est très clair maintenant...*

Il avait employé le véritable prénom de la femme volontairement. Tous les moyens étaient bons pour la déstabiliser.

*Tu as tord de renier ton pouvoir, si tu me donnes ce que je veux…je pourrais t’aider à devenir ce que tu dois être.*


Cette fillette sans aucune prédisposition génétique à la Force suffisante était pourtant parvenue à la maîtriser grâce à l’enseignement de son père. Que pouvait accomplir celle-ci des années plus tard ? Non, ce pouvoir n’était pas mort. Il était endormi et son réveil, le réveil de la Force, était irrévocable en ces temps troublés. Kylo Ren avait déjà formé des initiés à ce pouvoir, aujourd’hui ils comptaient parmi les meilleurs guerriers de la galaxie et se faisait appelés : les Chevaliers de Ren. Ils s’étaient particulièrement illustrés lors de la purge du Temple  Jedi sur Takodana commandée…directement par Kylo Ren. Quels secrets renfermaient encore cette contrebandière ?

*Tu as tué ton propre père. Ce n’était pas un accident. Tu n’es pas un Jedi, ni un Sith. Tu n’es rien. Mais, tu ne peux pas repousser indéfiniment ce pouvoir et je peux t’aider à répondre à son appel qui te hante depuis toutes ces années. *

Ren imposant à nouveau le silence qui était pesant et loin d’être agréable dans l’esprit d’Ethel mais il était probablement bien moins douloureux que ses paroles. Le tortionnaire continua de fouiller l’esprit de sa prisonnière…

~*~

Pendant ce temps-là, à l’extérieur, deux gardes du BSPO s’en grillaient une. Une légère pluie avait commencé à tomber et ce n’était jamais très agréable surtout dans le Quartier Industriel de Coruscant où la pollution omniprésente irritait quiconque osait s’y aventurer. Toujours dans cette ruelle sombre, les deux hommes se demandaient si l’interrogatoire allait encore durer longtemps. Tout cela ne devait être qu’une mission de routine, une formalité. Mais là, un speeder arborant l’emblème de la Police républicaine de Coruscant débarqua sur les lieux. Deux hommes apparurent et approchèrent. Ils portaient l’uniforme et sortirent, en plus de leur arme, un badge holographique symbole de leur fonction. L’un des deux dit à l’attention des deux agents du BSPO :

-Bonsoir, messieurs. Police de Coruscant. Pouvons-nous savoir ce que vous faîtes à cette heure-ci dans les rues du Quartier Industriel de Coruscant ?
L’un des deux agents, instinctivement, se mit à répondre arborant un sourire chaleureux :

-Salutation ! Comme je le disais à mon collègue à l’instant, nous sommes ici pour surveiller cette cargaison. On travaille pour une petite société de transport en tant que veilleurs et on nous a demandé de veiller.

Les républicains s’échangèrent un regard perplexe.

-C’est un lieu public ici, messieurs. Votre entreprise n’a aucun droit d’y stationner des biens sans autorisation émanant de l’administration locale et nous doutons fortement que cette ruelle soit le lieu idéal pour entreposer quelque chose. La nuit ça grouille de voleurs par ici. Avez-vous des papiers prouvant vos allégations ?

Les concernés hochèrent simultanément la tête sortant de leur sac un faux justifiant leur présence sur le terrain.

-Tout me semble en ordre. Mais, nous allons faire une fouille de ce conteneur, il vaut mieux prévenir que guérir.

-Quoi ? C’est dingue ça, on se croirait sous l’Empire. On a été payé pour ne laisser personne approcher ce conteneur alors pas de mandat, pas de fouille. Désolé, mais c’est comme ça, on veut pas avoir d’ennuis nous ! Vous savez j’ai un fils en pension et qui me demande chaque fois..

-C’est bon, c’est bon. Surveillez quand même vos propos. On va procéder à la fouille malgré tout et on garde ça entre nous d’accord ? On veut simplement s’assurer qu’il n’y a rien de dangereux et qui pourrait tomber entre de mauvaises mains…si vous voyez ce que je veux dire.

-Je comprends, d’accord allez-y mais je vous préviens, on n’a rien à voir avec les trucs à l’intérieur. Je vous en prie.

Dés qu’ils eurent le dos tourné, les gars du BSPO s’armèrent de lacets étrangleurs et firent leur office maîtrisant sans difficulté les deux pauvres fonctionnaires non-habitués à faire face à des agents de renseignement aussi aguerris.

-Merde, qu’est-ce qu’on va faire d’eux ? finit par s’interroger l’un des deux hommes en pointant du doigt les deux cadavres encore chauds.

-Il faut éloigner leur corps du conteneur. Les cadavres sont répandus par ici, ce ne seront pas les premiers ripoux à s’être fait buter par le Soleil Noir au cours d’une patrouille. Les règlements de compte sont si nombreux dans cette saloperie de République.

L’autre lâcha un petit rire et acquiesça.

-On devrait quand même le prévenir…

Soudain, l’une des portes arrière du speeder de Police s’activa et une ombre en sortit. Les deux agents se mirent à sa poursuite sortant cette fois leur pistolet blaster. Mais, l’un des snipers positionnés en surplomb et qui avait une vue sur tout ce qui rentrait ou sortait de la ruelle fut plus rapide et neutralisant définitivement le fuyard. Les deux agents firent un signe discret au tireur d’élite et firent la découverte de la carcasse encore fumante d’un droïde humanoïde utilisé par la Police locale dans les patrouilles.

-Ces trucs-là ont des systèmes d’alertes dés qu’ils subissent des dégâts majeurs, le centre de contrôle l'apprends. Je pense que ça va en rameuter d’autres et on ne pourra pas tous se les faire…Va le prévenir de la situation et voit ce qu’il en pense. Je vais m’occuper des corps et du speeder. J’ai vu un cul de sac avant d’arriver, je ferais cramer tout ça là-bas.

~*~

Kylo Ren vit la première rencontre entre Owen et Ethel. Tout cela se déroulait dans un hangar. Mais quel hangar ? Serait-ce là, serait-ce l’emplacement de l’Académie des Jedi ? La clé, l’ultime solution serait cette contrebandière ? Avait-elle déjà été à cette Académie ? La vision ne permit pas à Kylo Ren d’en savoir plus. Il commençait à s’énerver. Tout était si proche et si loin en même temps. Il pouvait aisément la briser mais certaines questions restaient sans réponses. Malgré la pression qu’il exerçait sur la femme, elle refusait de céder certaines choses. Cette résistance lui coûtait d’autres souvenirs mais qui n’étaient pas d’une réelle importance pour Kylo Ren.

Elle luttait avec ses propres pensées pour tenter de le tromper, tenter de l’induire en erreur. Mais, lui n’abandonnerait pas. Il devait se concentrer sur un seul objectif à la fois, la priorité était sur Owen. Ce hangar n’était peut être que celui d’un avant-poste temporaire et sans importance pour les Jedi, patience. Oui, il devait tenter tant bien que mal de faire preuve de patience et d’agir avec méthode.

-Où est Owen Skywalker ? Si tu coopères avec moi, je pourrais t’apporter des choses dont tu n’imagines même pas encore l’importance. Je sais ce que tu as en toi, je peux t’aider ! Ne rendons pas cela plus difficile…Où est-il ?! rugit Kylo Ren avant de brusquement se faire interrompre par l’un de ses gardes.

-Que se passe-t-il ? J’avais ordonné à ne pas être déranger. Après les explications du garde sur ce qu’il s’était passé à l’extérieur, Ren resserra ses poings. Pourquoi les choses devaient-elles tout le temps se compliquer ? Pourquoi fallait-il encore devoir perdre du temps avec ces incapables de la République ? Il rétorqua d’un ton légèrement agacé : Amenez le vaisseau, nous allons quitter Coruscant avec la prisonnière. Elle pourrait encore nous être utile. Disposez et ne revenez que lorsque le vaisseau sera là.

De nouveau seul avec sa prisonnière, le maître des Chevaliers de Ren exécuta quelques pas prolongeant leur conversation.

-La Force est avec toi, on dirait. Il savait que ces paroles l’irriterait. Mais, sois sans crainte. Ce n’est sûrement pas la République qui osera se dresser en travers de mon chemin, je ne leur laisserai même pas cette possibilité. Il est encore temps de coopérer, Ethel. Je suis persuadé que tu n’aimerais pas tomber dans les griffes des autorités. Eux ne peuvent rien pour toi, des gens comme toi ils en enferment des centaines. Rallie-toi à moi, coopère et je te garantis que tu ne le regretteras pas. Tu as vu ce dont j’étais capable pour avoir ce que je veux. Te dresser contre moi causerait ta perte…Si ce Skywalker n’est rien pour toi, pourquoi risquer ta vie pour lui ?





_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Lun 5 Mar - 21:25



►Le Destin ne cesse de nous rattraper
Le poids des souvenirs
Kylo &  Ethel
"Sa voix raisonnait en elle dans un vacarme assourdissant. Ethel tentait de fermer les yeux toujours plus fort pour tenter de résister, pour qu’il s’en aille, qu’elle ne l’entende plus se terrer dans les moindres recoins de son esprit mais rien n’y faisait. Elle avait pourtant l’impression de réussir à placer des barrières sur son chemin, peut nombreuses certes, mais suffisamment solides pour qu’il ne parvienne pas à tout percevoir. Elle entendait presque le bruit que les serrures de prisons faisaient quand elle parvenait à en verrouiller une. Il fallait qu’elle s’économise, qu’elle choisisse avec parcimonie, seul le plus important pouvait rester hors de portée et le plus important c’était l’endroit où se trouvait cette foutue académie Jedi. L’idée même qu’elle semblait être une des rares à connaître sa location la motivait à fermer son esprit. S’il avait réussi à échapper au Premier Ordre si longtemps et qu’on avait eu suffisamment confiance pour lui offrir cette information, elle devait en être digne. Elle ne trahissait jamais un client. Alors elle lui laisser prendre tout ce qu’il désirait de sa vie et à l’intonation de sa voix, elle pouvait percevoir qu’il y prenait un malin plaisir.

Oui, sa voix continuait à résonner en elle dans ce vacarme assourdissant, mais il y avait quelque chose de grisant à l’entendre. A l’entendre pour la première fois véritablement. Se rendait-il compte du cadeau qu'il venait de lui faire ? De l'espoir qu'il avait allumé en elle ? Et paradoxalement, de la lumière ? Non, ce n'était pas son expérience et son caractère qui allaient l'aider, il avait raison. Juste sa jugeotte et... lui. Elle venait d'entendre cette voix, brute, profonde, grave et si... humaine. Loin de toute transformateur de voix, loin de ce casque métallique qui lui dévoraient le visage et lui donnait cette apparence de monstre. Il n'en était pas un. Il n'était qu'un homme, tout simplement un homme et sa voix avait presque quelque chose d'apaisant... avant que ce son de rocher râclant lourdement le sol ne lui vrille la cervelle. La Force les liait de plus en plus et Ethel commençait à avoir le souffle court.

Non... Noooon...

Elle secouait la tête avec violence, comme si elle tentait de l'en faire sortir, fermant les yeux. Malgré elle, elle avait gémit de douleur en l'entendant prononcé son prénom. Elle ne l'avait jamais dit. Pas depuis la mort de Maman. Jamais. A Personne. Lui-même l'avait appelé Blake. Et pourtant il savait. Il savait parce qu'il lisait. Il voyait à présent la force qu'elle avait en elle, il le lui confirmait et cette idée lui était insupportable. L'entendre prononcer son prénom l'avait ébranlé au plus profond de son être, comme si elle était entièrement fissurée en l'entendant. Il la ramenait loin, bien loin, au tout début, à ce qu'elle était. Elle ne pouvait le supporter. Elle l'entendait lui proposer son aide elle son coeur s'était mis à battre plus fort, son corps avait un un mouvement en avant pendant quelques secondes. Une fraction de seconde plutôt. Cette aide. Elle l'avait tant attendue. Elle n'était jamais vue.

Elle avait poussé un long grognement plein de colère et de douleur quand il avait parlé de son père. Elle ne s'était même pas rendu compte que les larmes coulaient abondamment de ses yeux depuis maintenant une poignée de minutes. Il n'avait pas le droit de lui parler de cela. Bien sûr que si c'était un accident. Un simple accident. Elle n'avait jamais voulu cela. Elle avait juste dérapé, elle s'était laissée dépasser, c'était un accident, ok?

- C'ETAIT un accident !

Elle l'avait hurlé à voix haute malgré elle. Ses yeux étaient de nouveaux bien ouverts, fixés sur le masque dans une expression de haine et de colère profonde. Il jouait de manière déloyale. Il mentait, et il le savait. Elle ne pouvait en revanche pas le contredire sur le fait que tout cela la hantait, qu'elle s'était sentie seule... si seule. Elle pensait à cela, à cette solitude qui l'aidait à garder ses barrières bien en place. Elle pouvait presque revoir le visage de son père, entendre sa voix douce et pédagogue. Respire Ethel, fait corps avec le monde. Kylo Ren s'était mis à lui hurler dessus mais Ethel n'avait pas bougé d'un poil.Elle avait uniquement réagit quand l'un des gardes était venus les interrompres. Elle se rendait compte à présent à quel point ses yeux étaient humides, ses joues éaient en feu, son corps tremblait sous l'effort. Le chevalier ordonnait le vaisseau, il précisait qu'elle allait être emmené. Elle était perdue. Personne ne la retrouverait jamais. Et ils retrouvèrent de nouveau seul. Le silence avait pris place pendant quelques secondes avant que la voix mécanique reprenne son monologue cruellement. Elle était bien obligé d'avouer qu'il avait raison. Elle se ferait sans doute enfermée par la République pour avoir ses dons, sinon pourquoi Maman avait tant cherché à l'en priver. Il pouvait lui montrer une voix, une voix où elle ne serait plus seule... Elle allait mourir si elle ne coopérait pas et Owen... Owen...

- Parce que lui je l'ai vu... je connais son visage... On a un contact lui et moi...

Comment avoir un lien avec un monstre d'acier? Un monstre. Elle sentait toujours que le contact qu'il avait placé entre eux n'était pas coupé. Il fallai qu'elle respire. Elle devait faire corps avec son espace. Avec un espace en particulier. Cette voix. Grave, profonde, brute, chaude... d'une douceur menaçante... la voix d'un homme. Elle pouvait s'en souvenir précisément chacun des mots prononcé dans sa tête, les notes qu'il avait utilisé pour donner du rythme à ses phrases, sa façon de souffler son prénom... Elle avait l'impression de progresser à travers un conduit particulièrement étroit où chaque mouvement lui causer une douleur atroce. Elle avait laissé échappé un petit soupire de douleur avant que tout ne bascule, comme si elle s'était sentit plongée dans le vide, comme si le conduit était soudain devenu vertical et qu'elle avait glissé à travers lui pour...

"Ben !"

Une voix de femme, bien trop loin et un petit garçon, si seul.

- HHHHHH. Ah...

Ce qu'elle avait vu n'avait duré qu'une fraction de seconde mais cela lui avait fait si peur. C'était douloureux, comme du fer chauffé à blanc contre sa peau. Elle venait d'ouvrir les yeux, sa tête était baissée et elle pouvait voir que des perles rouges s'étaient écrasées au sol. Elle saignait du nez et n'avait aucun moyen de l'arrêter. Relevant lentement le regard vers le masque, peu sûre qu'elle, elle avait fini par lui dire d'une voix faible :

- Vous aussi vous vous êtes senti seul, n'est-ce pas? On a vu en vous le monstre que vous essayez désespérément de devenir... Ben.

Elle avait déglutit, évitant brusquement la vue du masque. Ethel se demandait si l'idée de réveler ce qu'elle venait de voir était la meilleure qu'elle avait eu. Le prénom n'était en rien nécessaire. Elle avait juste ressenti ce besoin dévorant de se venger de ce qu'il lui avait fait et prononçant son propre prénom. Mais la solitude qu'il avait ressenti, ça elle pouvait le comprendre. Mieux que quiconque. Il avait eu l'impression d'être un monstre une bonne partie de sa vie. Pourquoi ? Elle n'en avait aucune idée. Le reste avait été bien trop flou, mais son ressenti était si puissant, si proche du sien. Avait-il tué son père, lui aussi ? Sa Force s'était-elle révélé ainsi. Sans le regarder, elle avait fini par lâcher :

- Montrez-moi qui vous êtes... Si vous voulez m'aider, montrez-moi qui vous êtes... vous savez que je m'en sors mieux quand je sais à qui je le dois...


Elle ne le regardait toujours pas, déglutissant difficilement tandis que le sang continuait de couler de son nez vers sa bouche. Il connaissait une grande partie de sa vie, il savait qu'elle ne mentait pas. Mais elle, elle ne savait pas ce qu'elle voulait. Enfn si... elle voulait comprendre, elle voulait apprendre, elle ne voulait plus être seule... mais à quel prix ?

- Seigneur... le vaisseau est prêt.

L'homme venait de revenir avec les nouvelles de leur avancée. Elle avait tourné son regard vers lui, avant de glisser ses yeux dans les fentes du masque, paniquée. Elle était au bord du gouffre. Allait-elle devoir sauter ?
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Kylo Ren
Suprême Leader & Administrateur
Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 102
Age : 19
Métier : Suprême Leader du Premier Ordre
Planète d'origine : Coruscant

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Lun 12 Mar - 22:50

Le poids des souvenirs
Kylo Ren & Ethel




Il l’avait laissée faire. Oui, bien-sûr. Il avait volontairement laissé une ouverture dans son propre esprit pour laisser la contrebandière voir quelque chose qu’il tenait à lui montrer : sa véritable identité. Qui il était vraiment. Mais, était-ce réellement comme ça que les choses s’étaient produites ? N’avait-elle pas plutôt profité d’un fragment de la faiblesse, pourtant si bien dissimulée en apparence, de son bourreau pour puiser une information capitale ? Dans les deux cas, Kylo Ren était parvenu à confirmer qu’elle avait toujours ce pouvoir bien en elle. En utilisant la Force, Ethel venait d’ouvrir une porte qu’elle ne pourrait désormais plus jamais refermée totalement. Elle pourrait sans doute encore l’éviter et stagner en tentant de rester accrochée à une vie factice de vulgaire contrebandière, se mentir à soi-même, se réduire à un état d’En-Soi pourtant consciente de tout ce qu’elle pourrait être à la place. Mais, ce n’était pas son destin…Elle devrait tôt ou tard accepté que la Force l’avait choisie, et ça Kylo Ren le savait et comptait agir en conséquence.

Ethel réclamait des réponses. Kylo Ren resta silencieux jusqu’à l’entrée de l’un des agents du BSPO. Le vaisseau était là, il allait pouvoir poursuivre cette conversation dans un endroit sûr.

L’agent saisit la prisonnière pour la guider jusqu’au vaisseau, Ren ouvrait la marche observant chaque recoin de la ruelle dans laquelle ils se trouvaient. Il faisait un calme réellement dérangeant, une légère brume humide mêlant fraîcheur de la nuit et pollution des usines environnantes semblait avoir envahis le Quartier Industriel pendant l’interrogatoire. C’était comme-ci l’environnement avait évolué suite à la seule présence de Kylo Ren, une aura particulièrement ténébreuse l’entourait et le stress qu’il commençait à ressentir sachant qu’il n’avait plus droit à l’erreur ne faisait qu’amplifier la chose.

Depuis sa rencontre avec son plus jeune frère Anakin, l’impatience de Kylo Ren ne faisait que croître. Il doutait même actuellement…Ethel était-elle réellement une piste constructive ? Ou cela le mènera-t-il à une énième impasse ? Non. Pas cette fois, plus jamais. Il était Kylo Ren et devait se comporter comme tel.

Les doutes, ils revenaient...La rencontre avec Anakin avait pourtant semblé l’apaiser tellement l’idée de le convaincre à le rejoindre l’avait fortifié personnellement. Sa vision était redevenue claire, il savait ce qu’il avait à faire. La traque d’Owen était l’une des clés pour la grande victoire nécessaire à sa propre réussite. Mais, il avait passé tellement d’années à traquer des gens…Luke Skywalker, le droïde, Rey…Aujourd’hui, c’était au tour d’Owen. Cela avait-il réellement un sens ? Cette routine absurde qui ne se finissait que rarement bien pour lui ? Sa dernière traque lui avait coûté toute la renommée qu’il avait acquis jusque-là, même le Suprême Leader commençait à se détourner lui conscient qu’il n’avait pas à ses côtés Dark Vador mais une vulgaire copie ratée…Était-ce vraiment le cas ? Kylo Ren serait-il forcé à vivre dans l’ombre menaçante de son grand-père sans jamais pouvoir l’égaler ? Encore ces questions…Encore ces doutes…ces réticences.

Cela irrita particulièrement le maître des chevaliers de Ren qui s’installa dans le vaisseau face à sa prisonnière, menottée à une rambarde. Ils s’étaient installés dans la fameuse pièce annexe d’où Kylo avait débarqué sur Coruscant.
Remarquant le regard qu’Ethel lui jetait, il finit par prendre la parole ne serait-ce que pour combler l’impatience qui le rongeait :

-J’ai connu la solitude. J’ai connu la même errance que toi. Les imbéciles te diront que j’ai été influencé à devenir ce que je suis…En réalité, j’ai compris ce pouvoir qui est en moi, depuis toujours.Tu le possèdes aussi…Et plutôt que de décider le craindre comme les Jedi, j’ai appris à l’utiliser complètement. Le Côté Obscur, le Côté Lumineux…Je peux t’apprendre à maîtriser tes pouvoirs. Accepte ton destin, c’est inéluctable. N’as-tu jamais espéré de savoir qui tu es vraiment ?

Il fit une pause avant de reprendre calmement, la voix menaçante lors de l’interrogatoire avait fait place à cette même intonation métallique mais avec un ton beaucoup plus doux. Malgré ses amplificateurs, on pouvait presque entendre la véritable voix qu’il y avait derrière ce masque tellement le ton était emprunt d’une profonde émotion, était-ce réellement sincère ou simplement tactique ? Dans les deux cas, les mots avaient été prononcés. Venant d’un homme ayant dévoué toute sa vie à sa cause, la tactique et la sincérité était profondément lié. Il n’était plus le fils d’Han et Leïa mais un être forgé par ses convictions qui ne cessaient d’évoluées en fonction des différentes épreuves qu’il avait dû traversées. Chaque défaite était une manière de renforcer ce qu’il était, à l’intérieur. A court terme, elles le ravageaient complètement mais une fois cette douleur vive maîtrisée…Il la canalisait pour en faire une véritable force.

Toute cette haine, cette tristesse, cette frustration qu’il portait en lui, seul depuis toujours. Luke, Snoke…Ils essayaient de faire de lui son instrument, d’utiliser son pouvoir pour servir leurs intérêts. Souffrait-il du même mal que son grand-père ? Celui d’être jusqu’à la fin de son existence soumis à des forces qui le dépassaient ? En attendant, il était forcé de poursuivre ce qu’il avait commencé…La priorité était le Nouvel Ordre Jedi et Skywalker. La première étape était de trouver son cousin...

-Owen Skywalker, où est-il ? reprit-il subitement. Tu ne pourras pas me le cacher éternellement…Tu le sais très bien. Je n’ai besoin que d’un lieu…Quelques mots en échange de ta libération…face à toi-même.

Puis un bruit lointain se fit entendre. Qu’était-ce ? Ethel semblait également l’avoir entendu. Ce n’était pas normal…Le bruit fut suivit d’un choc d’une violence sans nulle autre pareille qui fit dérivé le vaisseau du BSPO de sa trajectoire. Kylo Ren, sonné légèrement par le choc, jura avec colère comprenant que cela ne s’annonçait pas très bien. Il s’approcha de l’un des communicateurs permettant de le relier aux pilotes. Ceux-ci lui apprirent que la Police de Coruscant tentait de les intercepter.

Ren jura à nouveau hésitant à fracasser l’appareil de son poing, un autre choc l’empêcha de s’exécuter. Celui-là était bien plus puissant et propulsa leur vaisseau sur la terre ferme qui roula à plusieurs reprises. Quand Kylo Ren se releva, l’annexe était complètement ravagé, les différentes installations étaient complètement retournée et une odeur de brûlé commençait à se faire de plus en plus sentir. Le premier réflexe de Kylo Ren fut de créer une ouverture avec son sabre laser à travers la coque du vaisseau, puis il se retourna remarquant que sa prisonnière était toujours liée à la rambarde. Il l’observa quelques secondes, comme pour jauger le pour et le contre et décida de de la libérer de ses entraves grâce à la Force.

-Nous n’avons pas beaucoup de temps, ils vont envoyés leurs forces d’intervention pour tenter de nous cerner.

Une fois à l’extérieur, Kylo Ren remarqua deux hommes à terre. L’un d’eux était à l’agonie, le choc avait été bien plus violent à l’avant du vaisseau. Il n’avait pas le choix…Ordonnant au premier de s’écarter, Ren transperça le blessé d’un coup net en pleine poitrine. Il sortit ensuite un détonateur thermique de la poche de l’agent décédé et l’activa avant de le balancer à proximité du vaisseau. Il ne fallait laisser aucune trace…La République ne devait pas être mise au courant de cette opération, sa passivité maladive s’était avérée assez utile jusqu’ici car elle permettait au Premier Ordre de se renforcer en toute tranquillité…Enfin, si l’on ne prenait pas en compte les attentats et autres actes de sabotages de la Résistance. Tout cela pour dire, qu’il valait mieux éviter de créer un incident diplomatique pour le moment.

Kylo Ren pointa du doigt un ancien complexe désaffecté, l’agent du BSPO restant hocha la tête mécaniquement. De là, ils pourraient au moins se mettre à couvert et hors de portée des tireurs des forces de sécurité de Coruscant mais ils ne pouvaient pas s’éterniser et devait impérativement découvrir une sortie de l’autre côté…L’avantage était…qu’ils avaient une contrebandière avec eux connaissant probablement un moyen de semer les forces républicaines. A l'intérieur du complexe, Kylo Ren prit la parole en premier.

-On doit trouver un endroit où se faire extraire. Je ne peux pas risquer de contacter les autres ici.





_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Jeu 15 Mar - 20:13



►Le Destin ne cesse de nous rattraper
Le poids des souvenirs
Kylo &  Ethel
Il était resté silencieux à ses demandes. Impassible peut-être même… impossible de le savoir quand on avait en face de soi un visage masqué. Elle avait continué à l’observer, une fois la terreur de l’annonce du départ passée. Elle avait senti ses entraves se défaire, elle avait senti l’agent lui prendre les mains avec force, bien qu’elle n’opposait aucune résistance, pour lui enfermer les poignets dans des menottes. Pendant tout ce temps, elle n’avait cessé de dévisager le masque en silence, espérant qu’il lui donnerait une réponse, qui ne vint pourtant pas. Elle détourna le regard lorsque le garde lui attrapa le bras et la força à avancer. Elle sentit alors le corps massif du chevalier l’a dépassé et prendre la tête du cortège. La nuit était si noire, si fraiche, si calme. Un frisson lui parcouru l’échine tandis qu’elle réalisé avec ennui qu’elle était toujours en pyjama et que de ce fait, elle avait froid. Son pantalon gris s’arrêtait au-dessus de ses chevilles, son t-shirt blanc en coton ne pouvait faire le travail d’un pull-over. Elle réprima un nouveau frisson en silence, sentant sa peau réagir au contact du mordant glacial.

Ethel avait sursauté quand ses pieds avaient atteint le bitume. Elle était bien évidemment pieds nus, personne ne dormait avec des chaussures et ils n’avaient visiblement pas pris le temps de lui rendre ce service. C’aurait sans doute été trop d’honneur. Serrant les dents, elle continua sa progression vers le vaisseau, aussi vite qu’elle le pouvait tandis que les cailloux s’enfonçaient dans sa voute plantaire. Le métal froid de la navette de transport fut bienvenu et la jeune femme préféra n’opposer aucune résistance quand on vint l’asseoir de force sur un banc avant de lui retirer une main de ses menottes pour placer l’objet sur une rambarde. Elle regarda alors le garde s’éloigner en déglutissant, sentant monter en elle une irrépressible envie de pleurer, sans pour autant qu’elle ne sache pourquoi. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne s’était plus sentie aussi perdue. Quelque chose au fond d’elle semblait vouloir lui persuader qu’elle était au bon endroit, que la fin du mensonge était proche, qu’elle n’aurait bientôt plus rien à cacher ou à refouler. Mais une autre partie d’elle, bien plus grande, lui faisait comprendre que sa fin était proche, ou du moins la fin de ce qu’elle était jusqu’alors. Dans quelques secondes, le vaisseau allait décoller, laissant sur place son vaisseau de contrebandière et sans aucun doute toute trace de son passage sur cette planète. Elle partait pour un lieu inconnu et obscur, aux côtés d’un être qui lui avait jusqu’alors fait qu’éprouver toute la souffrance de son âme. Pourquoi elle ? Pourquoi pas un Jedi ? Le destin pouvait bien souvent être étrange…

Kylo Ren vint alors briser ses pensées en apparaissant dans son champ de vision. Elle l’observa s’asseoir en face d’elle et continua de fixer les deux fentes qui lui servaient d’yeux en silence. Elle déglutit un instant, attendant avec appréhension la suite des événements, quand soudain, il reprit la parole. Sans doute un peu trop brusquement pour que cela paraisse pleinement naturel. Mais ce qui fut encore plus choquant pour la jeune femme, c’est d’entendre avec quelle douceur il reprit la parole. Elle pouvait presque entendre la voix qu’elle avait entendue dans sa tête quelques minutes auparavant. Il lui parlait d’un passé pas si lointain, proche de celui qu’elle vivait actuellement. Elle pouvait percevoir l’émotion dans sa voix, une émotion qui pouvait paraître profondément sincère. Par habitude, Ethel avait tendance à se méfier, surtout après un tel revirement de situation, mais une part d’elle acceptait de le croire. Après tout, il semblait avoir une eu une enfance réelle, avec des proches et un prénom bien différent de celui de Kylo Ren de ce qu’elle avait pu percevoir. Pourquoi alors abandonner tout cela s’il ne s’était pas senti seul ? Sa question suivante la ramena à leur affaire aussi efficacement que s’il lui avait jeté un seau d’eau glacée en pleine figure. Tout cela était-il volontaire ou complètement déstabilisant pour lui comme pour elle ? Ils passaient ensemble de moments doux de compréhension, de proximité, à des moments d’une violence inouïe qui leur rappelait qu’ils n’étaient pas dans le même camp en moins d’une seconde.

Un bruit sourd s’était alors fait entendre lointainement, comme pour la sauver de la déception qu’elle allait de nouveau lui infliger. La bouche entrouverte, elle était restée silencieuse, se contentant de lever les yeux vers le plafond, puis de les faire courir sur toutes les parois de métal avec une attention accrue. C’était pas bon. Un son pareil, c’était rarement bon. Et bien qu’il ne put avoir aucune expression faciale, il lui semblait que Kylo Ren pensait la même chose qu’elle quand leur regard se croisa une nouvelle fois. Le choc qu’ils encaissèrent alors la colla contre la paroi derrière elle, sa tête se cognant violemment au passage. Tout en grimaçant, elle observa le chevalier reprendre également ses esprits et le vit se lever pour demander quelques informations concernant leur situation. La police de Coruscant était à leurs trousses, elle vit alors les poings du Maître de Ren se refermer avec une telle pression que ses jointures devaient en souffrir. Ethel serra les dents, gardant le silence, de peur qu’un mot de plus fasse exploser un excès de colère de laquelle elle ne ressortirait pas vivante. Mais apparemment, un choc plus violant encore était en compétition avec lui.

Le vaisseau avait dû se faire percuter de plein fouet et elle avait vu le corps massif de son bourreau s’envoler dans les airs avec la facilité d’une poupée de chiffon. Elle-même fut projetée dans un sens, puis dans l’autre, sa tête et ses hanches se fracassant à tour de rôle sur le banc, le plafond et la paroi derrière elle. Son poignet, toujours raccordé à la rambarde par la menotte, avait empêché son corps de virevolter plus loin mais l’avait fait souffrir d’autant plus. Elle n’avait pu réprimer un cri de douleur en l’entendant craquer dangereusement. Son corps retomba lourdement en même temps que le vaisseau se stabilisant, sans doute effondré au sol. La contrebandière tenta de se relever tant bien que mal, la douleur se faisant sentir dans tout son corps. Elle toussa à plusieurs reprises et constata que tout était dévasté. Son regard se posa sur son poignet qui saignait, la peau ayant été coupée sous les chocs répétitifs. Ethel plissa les yeux quand un vrombissement se fit entendre et qu’une lumière rouge lui éclaboussa le visage. Kylo Ren, après s’être relevé, avait actionnait son sabre et se chargeait à présent de se créer une ouverture dans la coque du vaisseau. La contrebandière avait tenté de se mettre assise tandis que l’homme se tournait à présent vers elle. La peur s’empara d’elle entièrement quand elle le vit garder le silence, son arme toujours brandit. Elle le dévisagea en silence tandis qu’il hésitait et elle entendit enfin le « clic » salvateur de ses menottes. La jeune femme se releva aussi vite qu’elle le pu, déboussolée à l’idée qu’il l’avait estimé plus utile vivante que morte. Elle avait une dette envers lui désormais, il venait d’épargner sa vie.

La jeune femme prit quelques secondes à l’intérieur du vaisseau pour se diriger vers une petite porte dérobée qui s’était bosselée sous les chocs. Avec rage et violence, elle s’était mis à donner des coups de pieds dedans jusqu’à ce que celle-ci cède, lui dévoilant ce qu’elle était venu chercher : une trousse de soin. Elle la récupéra avant de sortir en vitesse de la carcasse pour rejoindre le chevalier qui ne l’avait pas attendu. Lorsqu’elle arriva, elle eut juste le temps de le voir transpercer le corps d’un des soldats d’un coup de sabre. Elle se stoppa net dans sa course sous le choc de cette vision mais ne détourna pourtant pas le regard pour autant. Elle avait appris à regarder mourir les hommes alors qu’elle était encore sur Chandrilla. Son métier était dangereux, pleins de mafieux sans remords et elle avait vite appris qu’il était bien plus sage de dévisager ce genre d’action pour éviter d’avoir son nom inscrit sur la liste des suivants. Chose étrange, la vision de ce sabre laser dans le corps mourant du soldat ne l’émut pas plus que cela. Elle avait pourtant toujours une boule qui se logeait dans la gorge mais pas cette fois-ci. Elle était bien plus attirée par cette lumière écarlate et les dégâts qu’elle pouvait réalisée, comme un insecte volant vers la lumière. Ses oreilles bourdonnaient, elle se sentait poussé vers l’avant, osant même sans le vouloir faire un pas vers le corps. Cette tentation s’arrêta brusquement lorsque son bourreau retira sa lame du corps et elle cligna des yeux pour reprendre ses esprits. Le temps leur était compté.

Ethel les suivit à l’intérieur du complexe que le chevalier avait pointé et pendant qu’il donnait ses instructions, la jeune femme posa sa mallette de soin sur une table poussiéreuse et l’ouvrir sans cérémonie. Concentrée, elle récupéra un flacon spray qu’elle vaporisa généreusement sur son poignet malgré la douleur que cela lui faisait. Elle récupéra alors une bande de gaze et une compresse avant de préciser :

- Je dois absolument m’occuper de ça. Je suis droitière. Si je ne le fais pas, je vous ne serais pas d’une grande aide. J’en ai pour deux minutes.

Tout en parlant, elle avait placé ses compresses au niveau de ses plaies. Elle pouvait sentir que son poignet était en train de gonfler, sans aucun doute l’œuvre d’un os cassé ou d’une entorse dans le meilleur des cas. Elle donna sans aucune douceur la bande de gaz au soldat qui les escortait avant de lui tendre son poignet.

- Enroule ! Allez, on se dépêche, si on reste ici on est mort.

Un peu perplexe, l’homme se mit à faire son bandage tandis qu’elle lui précisait :

- Et serre bien surtout, il faut le stabiliser.

Tandis que l’homme serrait toujours plus sans ménagement son bandage, Ethel grimaça et reposa son attention sur Kylo Ren.

- Je crois qu’il est cassé… je vais avoir besoin de soin…


Mais bien évidemment, elle savait que ce n’était pas gratuit. D’un signe de tête, elle montra le fond du hangar.

- Il y a une porte là-bas, elle donne accès à une ruelle et de l’autre côté de la ruelle, il y a un autre hangar. Il faut qu’on y entre. De là, je connais un chemin où on sera à l’abri et vous pourrez appeler vos responsables extractions.

Elle déglutit avant de poser son regard sur le bandage que le soldat venait de terminer. Elle tenta de bouger le poignet, il était extrêmement douloureux mais elle ne pouvait presque plus le bouger, une bonne chose. Elle récupéra le reste de la bande pour se faire une écharpe et posa son poignet dedans avant de courir mettre la mallette sous une table à la nappe décharnée. Mieux ne valait pas laisser de trace. Revenu auprès des deux autres, elle leur fit un signe de tête en leur demandant de la suivre et pressa le pas pour arriver jusqu’à la porte, dans un recoin sombre et isolée. Des bruits sourds de l’autre côté annonçaient que la police était déjà là, en train d’enfoncer la porte qu’ils étaient parvenus à refermer. Elle inspira grandement avant de dire en chuchotant :

- Il va falloir passer vite, je doute qu’ils soient tous de l’autre côté. Je pense qu’ils vont encercler le bâtiment. J’ouvre la porte et on court. D’accord ? GO !

Elle n’avait même pas attendu qu’ils lui donnent leur accord pour agir. Chaque seconde était comptée. Elle s’était précipitée dans la rue tandis qu’elle entendait l’un des guetteurs donner l’alerte. Elle ouvrit la porte à la volée de sa main gauche et se mit à courir aussi vite qu’elle le pouvait en direction du fond du hangar. Une fois de plus, elle ouvrit brusquement la porte, leur faisant découvrir un endroit apparemment désert mais où me prochain hangar était bien plus loin. Haletante, elle prit quelques secondes pour prendre son souffle avant de se remettre à courir en leur montrant le Hangar.

- Il faut entrer dans celui-ci ! On est complètement à découvert !! ATTENTION !

Elle avait stoppé net la course de Kylo Ren en se jetant sur lui, lui donnant un violent coup d’épaule gauche sur le torse. Elle avait vu le coup de blaster foncer dans sa direction avec une rapidité fulgurante et elle n’avait réagi qu’à l’instinct. Le temps semblait s’être brusquement arrêté, elle revoyait cet instant où il avait préféré la délivrer de ses liens plutôt que la tuer, cet instant où elle lui avait été reconnaissante d’une dette de vie, qu’elle était présentement en train de payer. Elle s’était aussi rendue compte qu’elle l’avait fait de bonne grâce, craignant de perdre la seule personne qui avait jamais cru à son potentiel en dehors de son père, qui lui promettait de lui rendre justice et la faire sortir de sa prison de refoulement. Tout cela, elle en prenait conscience tandis qu’elle observait, haletante et sous le choc, le laser de blaster à quelques centimètres de sa poitrine. Oui, le temps s’était véritablement arrêté… à moins que… elle avait lentement tourné la tête vers sa gauche pour voir Kylo Ren, dans une position qui laissait clairement comprendre qu’il avait réagi malgré la perte d’équilibre qu’avait engendré Ethel. Son bras était tendu vers elle et la jeune femme compris qu’il était l’origine de sa survie, de ce tir de blaster avorté. Et voilà qu’elle lui devait de nouveau beaucoup. Elle lança un regard profond vers le masque, plein de compréhension et de reconnaissance, tandis que le laser repartait en direction de son destinataire. De son bras valide, elle l’aida à se relever et ils se remirent à courir tandis que le soldat les couvrait à grand coup de blaster.

Ils avaient passé la porte du hangar et Ethel avait laissé le soldat la bloquer de nouveau tandis qu’elle s’arrêtait devant son destin. Elle ferma les yeux et soupira profondément, pas certaine qu’elle faisait le bon choix. Pourtant, après avoir déglutit avec douleur, les deux hommes purent l’entendre murmurer :

- Désolée, maman.

Elle leva alors la main en direction du sol et celle-ci se mit à trembler sous la pression de son emprise. Au bout de quelques secondes, une grande plaque de tôle épaisse se souleva, découvrant un passage souterrain. Elle la reposa avec douceur à côté de l’ouverture en haletant. Cela faisait des années qu’elle n’avait pas fait une chose pareille, elle sentait que ses jambes la portaient à peine, la fatigue se sentant. Elle secoua la tête pour reprendre ses esprits avant de préciser :

- On va descendre par là. On va suivre les égouts, c’est par là que les contrebandiers réalisent leurs extractions. Les autorités n’ont encore jamais compris comment on faisait. Le chemin nous mène un peu plus loin sur la jetée, sur une crique à l’abri des regards et suffisamment grande pour faire au moins atterrir un petit vaisseau comme celui dans lequel nous étions.

Elle avait commencé à descendre les escaliers avant de faire un signe pour l’inviter à la suivre. Les deux hommes passèrent alors devant elle. Elle récupéra avec la force deux bâtons luminescents qu’elle savait cacher dans un endroit stratégique, ouvrit la porte arrière par télékinésie pour faire croire à leur évasion par l’arrière et laissa Kylo Ren replacer la grande taule sur eux tandis qu’elle craquait un des bâtons luminescent pour le donner au soldat et le suivant qu’elle garda pour elle. Ethel pris alors l’avant du cortège en précisant :

- C’est par-là.

Son cœur s’était mis à battre très vite sous le coup de l’émotion, sous cette sensation que les ténèbres environnantes, pouvaient peut-être commencer à également envahir son cœur.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Kylo Ren
Suprême Leader & Administrateur
Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 102
Age : 19
Métier : Suprême Leader du Premier Ordre
Planète d'origine : Coruscant

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Jeu 22 Mar - 21:17

Le poids des souvenirs
Kylo Ren & Ethel




Quelle étrange ironie. Ethel qui était sa prisonnière plus tôt, était devenue celle qui avait tentée de se sacrifier pour le sauver. Après s’être frayé un chemin à travers les dernières épaves des industries passées, les alliés de circonstances avaient en effet dû faire face à un tireur embusqué de la République. Sa cible était Kylo Ren, avait-il été reconnu ? Dans tous les cas, c’est à ce moment-là qu’Ethel avait tenté de le protéger. Cet acte en lui même prouvait que ce n’était plus seulement un lien de geôlier à prisonnière qui existait entre eux. Kylo Ren avait empêché le tir d’atteindre Ethel et l’avait renvoyé vers le tireur. De cette manière, ils purent poursuivre vers leur destination. Ethel, toujours en tête du groupe bien que blessée depuis le crash, les guida jusqu’au hangar. Une fois à l’intérieur, l’agent du BSI s’assura à ce que la police ne puisse pas rentrer avant un bon moment, ou en tout cas le temps de pouvoir les semer.

Ces anciennes industries impériales autrefois prospères grouillaient aujourd’hui des pires déchets de la société républicaine. Les criminels de bas-étages, les gangsters et, par chance dans ce contexte-ci, les contrebandiers étaient devenus les véritables maîtres des lieux. Bien-sûr, la rivalité les divisant rendait la situation encore plus chaotique et il était assez étonnant de voir les forces de l’ordre républicaines tenter une telle opération dans cette zone de la planète.
Dans cette ambiance particulièrement tendue, Ethel l’avait pourtant fait. Sous le regard intrigué de Kylo Ren, elle souleva une taule à l’aide de la Force. Ren hésita à lui prêter main forte, mais il se ravisa en se disant qu’elle avait besoin de renouer progressivement avec ses pouvoirs. Quelque chose s’était réveillé en elle. Le maître des chevaliers de Ren l’avait réveillé et avait permit à celle qui fut contrebandière d’embrasser son véritable destin. Elle avait la Force en elle et assumait maintenant cet état de fait.  

En attendant, sa condition de contrebandière permit au groupe de s’échapper. Ethel connaissait un passage de contrebande s’enfonçant dans les entrailles même de la ville. Refermant précautionneusement la voie derrière lui, Ren fut soulagé de se savoir enfin débarrasser de la vermine républicaine.  
En contraste avec la lumière omniprésente de la surface, les égouts de Coruscant étaient, eux, dominés par les ténèbres. Une atmosphère presque inquiétante embaumait l’endroit, au loin on pouvait entendre des bruits métalliques, des cris stridents de petits rongeurs paniquant en remarquant la présence étrangère, des fluides s’écoulant d’un quelconque tuyau…Bref, c’était un endroit bien peu hospitalier mais qui s’avérait être la seule opportunité s’offrant à eux. Cette perspective amusa légèrement Kylo…Lui, grand maître des Chevaliers de Ren était en train d’errer dans les pires cloaques de Coruscant se fiant, presque totalement, aux instructions d’une contrebandière. A première vue, cette situation s’avérait plutôt cocasse mais elle cachait une face bien plus complexe. La contrebandière n’était pas simplement contrebandière et lui, était conscient qu’il devait racheter ses échecs passés via ces épreuves plutôt atypiques pour quelqu’un de son rang.

D’un pas rythmé, les trois individus débouchèrent sur une intersection de tunnels dont le centre était baigné d’une lumière artificielle. Quelle voie empruntée ? Continuer tout droit, tourner à gauche ou à droite ? Ethel trancha, elle était réellement impressionnante. Encore pieds nus dans ce milieu hostile, elle semblait emplie d’une détermination sans faille. Kylo Ren l’observait avec attention, elle possédait un potentiel non-négligeable. Elle n’avait pas le niveau de Crystale Ren ou des autres chevaliers, mais son expérience, ses capacités d’adaptation et ses connaissances des milieux clandestins lui donnait une spécificité qui pouvait influencer sur son avenir et particulièrement intéressé l’Ordre. Si elle voulait développer la Force par les enseignements de Kylo Ren, elle allait devoir rallier les Chevaliers de Ren, tout du moins en tant que novice. Elle suivrait ainsi les traces de Kylo sous le regard des autres chevaliers. Ensemble, ils apprendraient toutes les facettes qu’offrent la Force et ne se limiteraient pas, comparés aux organisations rivales, à une seule d’entre elles. Néanmoins, être Chevalier de Ren n’était pas une chose facile, et Kylo Ren ne faisait pas encore complètement confiance en la jeune femme malgré cette lucidité nouvelle qu’elle portait désormais en elle. Mais, ces songes n’avaient pas encore leur place. Elle n’avait toujours pas confié à Ren l’emplacement de sa cible, et il le savait. C’était premier test, la première et seule preuve qu’elle pouvait fournir, pour le moment, garantissant sa loyauté. Elle était dans une impasse et Kylo Ren d’une manière ou d’une autre, aura ce qu’il était venu chercher.

Ils débouchèrent finalement sur une sorte de tunnel de service. Celui-ci était propre, sec et désert. Une exquise brise légère effleurait les nouveaux arrivants, pas une seule âme qui vive à l’horizon, pas d’embranchement suspects ni de galeries irradiant les ténèbres, seulement quelques portes verrouillées de locaux d’entretiens ou plutôt…d’échange. C’était probablement ici que les contrebandiers entreposaient leurs marchandises. Qui plus est, ce calme et cette propreté à la limite du surnaturelle dans un endroit pareil, loin de mettre en garde les voyageurs, faisaient oublier qu’ils se trouvaient dans l’un des plus vastes réseaux d’égout de la galaxie.

L’agent du BSPO reprenait une respiration plus calme après avoir réellement ressenti une certaine angoisse dans les tunnels arpentés plus tôt. C’est également à ce moment qu’il prit conscience qu’il ne reverrait plus jamais son frère d’arme ayant sombré plus tôt. Il avait été entraîné pour ça, il savait que ce n’était pas un boulot comme un autre, que l’attachement envers un collègue ne devait jamais faire entrave au succès de la mission. Cette expérience allait le renforcer et le rendre plus fort, Kylo Ren pouvait le percevoir.

Ils finirent leur marche jusqu’à un sas débouchant vers l’extérieur. Comme l’avait annoncé Ethel plus tôt, ils arrivèrent dans une petite crique suffisamment large pour une exfiltration. Kylo Ren ordonna à l’agent du BSPO de contacter le lieutenant-colonel Staryon. Lui et le reste de son équipe étaient restés à distance dans le but d’effacer toutes les preuves permettant à la République d’identifier et de comprendre que c’était bel et bien le Premier Ordre qui s’était aventuré sur le sol même de sa capitale. L’officier réagit rapidement et annonça aux fugitifs qu’ils seraient exfiltrés dans les plus brefs délais. Cette attente permit au groupe de se restaurer un minimum de la longue marche qu’ils avaient effectués jusqu’ici.

Kylo Ren proposa à Ethel de l’aide pour s’installer, d’un bras solidaire. Il s’installa à son tour sur une souche remarquant que sur cette planète finalement complètement urbanisée il restait encore de rares petits endroits loin de toute l’agitation et où la nature avait reprit ses droits. L’agent du BSPO se mit un peu à l’écart, surveillant en surplomb l’arrivé du vaisseau. Seul à seul, Kylo Ren continua ce qu’il n’avait jamais cessé de faire : tenter de découvrir la position d’Owen Skywalker. Il ôta son masque dévoilant pour la première fois son visage, une chose qu’il n’aurait jamais fait autrefois. Il savait qu’Ethel serait plus apte à le soutenir si elle ne voyait pas seulement en lui…un simple être masqué…C’était une manière de faire un premier pas dans cette confiance mutuelle qui allait devoir se construire si jamais elle comptait collaborer avec le Premier Ordre et développer le pouvoir qui renaissait en elle.

-Ton aide a été précieuse. J’ai vu que tu avais utilisé la Force dans notre fuite, c’est un premier pas vers le développement de tes pouvoirs. Si tu acceptes mon enseignement, tu ne seras plus jamais seule face à tout cela et tu comprendras qui tu es vraiment. Mais, j’ai une mission à remplir et je dois savoir si je peux te faire confiance. Il fit une pause plongeant son regard dans celui de son interlocutrice. Où est Owen ? Il faut que je le sache…




_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Mar 27 Mar - 20:39



►Le Destin ne cesse de nous rattraper
Le poids des souvenirs
Kylo &  Ethel
De l’eau. Beaucoup d’eau. C’est ce qu’elle avait vu à l’instant où elle avait fermé les yeux. Kylo Ren venait de l’aider à s’installer, après être passé par bien des stades avec elle et instantanément, elle l’avait vu. Toute cette étendue d’eau. Le clapotement de la surface raisonnait si clairement à ses oreilles qu’il en devenait omniprésent. Elle avait l’impression que tout son corps était dores et déjà immergeait, qu’il flottait avec une légèreté si lourde que l’oxymore en était presque palpable. Cette eau n’était pas claire, non, toutes les particules qu’elle pouvait y voir rendaient ses mouvements plus lents malgré sa flottaison. Sa tête était encore hors de l’eau mais pour combien de temps ? Tout lui donnait l’impression qu’elle était au fond d’une grotte, où la lumière filtrait par un puit au-dessus de sa tête, loin, très loin. L’eau n’était pas froide, sa température était plutôt agréable. Elle était bien. Elle avait envie de prendre sa respiration et de se laisser sombrer, de laisser son corps tout entier se faire engloutir et s’enfoncer lentement dans les profondeurs sans chercher à se débattre, en se laissant juste porter par l’eau.

L’étrange bruit de succion qu’avait fait le masque de Kylo Ren l’avait sortie de ses pensées et poussé à observer le chevalier de nouveau. Elle avait alors constatée avec une surprise peu dissimulé que l’homme était véritablement en train de se mettre à découvert, lui offrant une chose jusqu’alors inespérée : son visage. Ses yeux avaient scrutés ses mains se poser sur la carcasse métallique avec avidité avant de lui laisser enfin apercevoir le visage du ténébreux. Parfois, la nuit, juste à la frontière du sommeil, Ethel rêvait qu’elle tombait dans un vide sans fin, poussant son corps à réagir avec violence, la réveillant entièrement par la même occasion. C’était exactement cette sensation qu’elle avait ressenti lorsque ses yeux bleus s’étaient plongés dans ceux noisette de son bourreau. Cette impression de chute infinie, sans que le sursaut salvateur ne survienne, cependant. Il était jeune, incroyablement jeune. Il ne devait pas avoir plus que son propre âge. Elle avait imaginé tant de choses, un homme d’un certain âge, au visage dur et grossier, déformé par la rage, la haine et des années de force obscure. Un monstre en somme. Mais il n’était rien de tout ça et la contrebandière en prenait toujours plus conscience à mesure que ses prunelles couraient sur la peau pâle de l’homme. Elle déglutit avant de détourner le regard pour le poser sur l’océan. Encore de l’eau…

Elle avait son regard perdu dans le vague lors des premières secondes de son discours avant de tourner à nouveau les yeux vers lui. Il lui promettait tellement, l’apprentissage, la compréhension, le fait de ne plus jamais être seul. Mais tout cela avait un pris un véritable prix que la jeune femme se sentait de plus en plus disposée à payer malgré elle. Quand elle y pensait, elle avait l’impression de sentir son cœur se faire dévorer par les flammes, bien loin de l’eau qui menaçait de l’engloutir. Elle se contentait de s’étouffer métaphoriquement, épuisée, à bout de force à l’idée de devoir se battre contre elle-même. Tout s’effondrait, toute son éducation, tout ce qu’elle avait appris. A ne jamais douter, à ne jamais philosopher sur sa condition, à se complaire dans la solitude, à ne rien devoir à personne. Elle avait perdu tout cela en l’espace de quelques heures à peine. Et si Kylo Ren était capable de faire un tel bouleversement dans tout son être en l’espace d’une poignée de minutes et de secondes, que serait-il capable de lui faire sur le long terme ? Elle s’embrasait dans sa bulle d’eau mais pourtant elle avait l’impression que ce n’était que pour le meilleur, comme le phénix qui renaît de ses cendres.

- Et vous ? Vous me promettez que je saurai qui je suis, où je dois être et que je ne serai plus jamais seule. Vous ne vous sentez jamais seul, alors ?

Elle le regardait profondément, aussi profondément qu’il l’avait regardé quelques secondes auparavant, en réitérant sa question. Elle voulait savoir, elle voulait être sûre de ce qu’elle échangeait. Elle était une contrebandière après tout. Il lui promettait de se sentir vivante à chaque seconde de sa vie, pourtant, en à peine quelques temps avec le maître de Ren, elle avait pu percevoir des moments furtifs de solitude et de doute en lui… comment pouvait-il lui promettre le contraire ? Pouvait-elle, elle aussi, lui apporter ce qu’il lui promettait de lui donner ?
Elle avait alors levé les yeux tandis que le vaisseau salvateur s’approchait à présent du sol pour se poser. Cela avait laissé le temps à Kylo Ren de lui répondre et à présent la décision était pleinement entre ses mains. Elle l’avait suivi docilement vers le vaisseau. C’était maintenant que se décidait son destin, ni plus ni moins. Si elle voulait fuir, il était encore temps de tenter, de mourir héroïquement s’il le fallait. Mais si elle montait dans ce vaisseau, elle choisissait une toute autre voie et elle serait forcée de dire au revoir à son ancienne vie autant qu’à Coruscant. La stature massive du Maître des Ren lui était passée devant, son casque de nouveau bien vissé sur sa tête, comme si le privilège qu’elle avait eu s’était éteint à la minute où ils n’avaient plus été seuls. Elle hésita avant de poser son pied sur la rampe la menant à l’intérieur et à sa grande surprise, personne n’était venue la pousser pour qu’elle s’engouffre de force à l’intérieur. Le chevalier lui laissait-il le temps de faire son choix ? Etait-il en train de jauger sa décision, lui laissant quelques secondes de réflexion avant d’ordonner qu’on la fasse entrer de force si elle n’en prenait pas la décision d’elle-même ? Elle l’ignorait, les yeux fixés sur ses pieds nus. Elle prit une profonde inspiration avec l’impression de sauter du haut d’une falaise et amorça enfin un pas sur la rampe.

Il lui restait un ultime enseignement de sa mère en tête, celui de ne jamais regarder en arrière une fois qu’une décision était prise. Ses pas s’accélérèrent tandis qu’elle rejoignait la silhouette de Kylo Ren et qu’elle s’assit sur la place qu’il lui indiquait. Elle garda le silence durant tout le trajet qui les ramena au vaisseau principal. Son bras continuait de l’élancer fortement. Une fois arriver dans la base du Premier Ordre, elle sera les dents, constatant qu'elle n'y était cette fois-ci pas uniquement pour du business. Elle attendit qu'ils décident ce qu'ils allaient faire d'elle et elle fut surprise de voir que le chevalier prenait les devants. Elle s'attendait à se voir laisser à l'un de ses sous-fifre le temps qu'il puisse trouver un autre moyen de lui soutirer les informations mais il n'en fit rien. A la base, les deux jeunes gens passèrent de long couloirs en silence jusqu'à ce qu'une porte s'ouvrit devant eux. Elle sentit alors la main de l'homme se poser sur son dos et lui donner une impulsion pour la forcer à entrer tandis qu'elle était restée bouche-bée face au lieu où il l'avait menait. Tout laisser penser qu'elle était à l'infirmerie. Elle le regarda un peu surprise mais il se contenta d'aller s'asseoir un peu plus loin tandis qu'un des robots la prenait en charge. On lui demanda de s'asseoir sur une chaise de soin de cuir noir, en face du Maître chevalier, tout en posant son bras dans une drôle de machine qui semblait prendre en charge sa blessure. Pendant ce temps, un autre droide semblait s'occuper des entailles qu'elle avait reçu dans le choc du vaisseau tout en observant Kylo Ren, qui venait de retirer son masque, subir les mêmes soin.

- Coruscant.

C'était sorti brusquement, d'un seul trait et sans remords. Elle déglutit en sentant son regard se plonger plus profondément dans le sien.

- Il est à Coruscant. Il... Il espère que je reprendrai contact avec lui dans les jours qu'il vienne... sans doute que je change d'avis et que je sois prête à lui avouer que je ressens la même chose pour lui.

Ses yeux la brûlaient de plus en plus et sa gorge se serrait sous le coup de l'émotion. Elle finit par souffler, la voix cassée face à l'évidence de son affirmation.

- Ce n'est pas le cas...

Non, ce n'était pas le cas. Dans l'option contraire, elle ne l'aurait sans doute pas vendu pour espérer apprendre auprès de Kylo Ren. Elle n'aurait sans aucun doute jamais fait cela si elle l'aimait d'un amour sincère. Et pourtant, elle l'appréciait ce gamin. Elle s'en voulait de lui faire ça. C'était pour cela qu'elle avait attendu aussi longtemps pour le lui dire. Elle avait capitulé quelques secondes après avoir croisé le regard noisette de l'homme assis en face d'elle. Mais ils étaient précisément sur Coruscant, Kylo Ren aurait sans aucun doute fait un détour pour aller le cueillir, à la rosée du matin. Maintenant qu'ils étaient au fin fond de l'espace, il avait au moins encore une chance de partir, de s'enfuir. Elle lui devait au moins bien cela, une dernière fois. Elle soutenait le regard de Kylo Ren, sûre de ce qu'elle venait faire. Il pourrait la punir d'avoir attendu aussi longtemps, de l'obliger à retourner sur cette planète mais elle avait choisi son camp. Elle lui avait dit de son plein gré.
A bien y réfléchir, les choses devaient sans doute se passer ainsi. Ren était l'homme le plus puissant qu'elle n'avait jusqu'alors rencontré. Il avait su détecter sa Force en un rien de temps, découvrir son passé... Ethel était persuadée qu'il aurait pu sentir la trace d'Owen sur cette planète au même titre qu'il l'avait senti elle. Et pourtant, au lieu d'aller vers le chemin le plus simple, au lieu de percevoir directement ce garçon, elle avait était celle placée sur son chemin. Celle qui finirait par suivre ses pas. "Il n'y a pas de hasard", c'était un blason de sa famille depuis de nombreuses années et elle en avait aujourd'hui la preuve vivante. Oui, il n'y avait pas de hasard, qu'il le veuille ou que ce soit involontaire, Kylo Ren avait choisi d'observer son option à elle, plutôt que celle de ce jeune homme. Non. Il n'y avait sans doute pas de hasard.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Kylo Ren
Suprême Leader & Administrateur
Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 102
Age : 19
Métier : Suprême Leader du Premier Ordre
Planète d'origine : Coruscant

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Mar 3 Avr - 22:21

Le poids des souvenirs
Kylo Ren & Ethel




HRP:
 

Ethel dégageait sur cette jetée une aura particulièrement troublée. Toutes ces années où elle avait vécu ou plutôt où elle n’avait pas vécu. Elle avait erré, comme un spectre, sans but, sans ambitions simplement avec cette idée : survivre. La seule chose qui la faisait exister était ce qu’elle était aux yeux des autres : une contrebandière. Une personne étant devenu ce qu’elle était par les aléas de la vie et faisant le sale boulot aux services de personnes généralement peu recommandables. Voilà ce qu’elle était, un outil aux services d’un mode de vie, d’une condition précaire…Un outil, ni plus, ni moins. Kylo Ren ne la voyait pas comme une contrebandière, il voyait cette petite fille s’entraîner avec son père, il voyait l’adolescente sous le regard sévère de sa mère, obligée de vivre face à ce qu’elle était vraiment et finalement, il voyait cette femme dont le regard démontrait un trouble indescriptible. Le trouble d’une personne qui découvrait pour la première fois quelqu’un de réellement sincère. Kylo Ren l’était d’une certaine manière. Il croyait réellement en elle, bien-sûr sa motivation première était le pouvoir qu’elle portait en elle (du moins c’est ce que son esprit lui dictait avec ferveur) mais contrairement à  Snoke, il ne voulait pas s’en servir avec avidité mais plutôt le combiner avec les siens, lui transmettre et en échange percevoir à travers cette femme la Force à son état le plus pur…Une Force venant à peine de se réveiller, qui n’avait jamais été réellement développée par telle ou telle doctrine. Non, elle était là sauvage et indomptée prête à exploser, prête à se libérer…Ethel devait le sentir au plus profond de son être.

Kylo Ren n’avait connu que la Force soumise aux pratiques Jedi, Snoke lui avait permis de s’ouvrir vers le Côté Obscur, en découvrir les facettes sans pour autant le laisser complètement le dévorer, le changer…Il était Kylo Ren et il était un utilisateur de la Force, il n’était plus aveuglé par les règles Jedi et ne commettait pas les mêmes erreurs que son grand-père. Il vivait pleinement développant sans cesse ses pouvoirs…Et pourtant quel fardeau…Vivait-il réellement avec plénitude ? Ainsi soumis à son maître comme il le fut en tant que Jedi ? Était ça l’alternative ? Était ça l’utilisation complète de la Force à son apogée ? Les doutes…encore.

Le regard d’Ethel le transperça de la même manière que sa question. Pour une contrebandière, elle était réellement pleine de ressources. Kylo Ren laissa à son tour son regard se perdre vers l’horizon baignée par l’obscurité et embaumé par la quiétude de légères vagues. Conscient que cette fois, il ne pouvait plus esquiver la question en se contentant d’un silence de marbre, il lui répondit:

-La solitude est morte dans mon existence…

Il fit une pause repensant au spectre de son père le hantant en permanence. Il savait que c’était un acte nécessaire à sa formation…Il savait qu’il devait se détacher de ces sentiments tout en acceptant la nature de ceux-ci…Mais, le regard de son père, sa main rugueuse s’étant posé sur son visage juste avant qu’il ne sombre…Non, jamais il n’oublierait. Ce souvenir, ce visage…cette présence constante. Elle le hantait, le rongeait…Seule une chose l’aidait à continuer, une chose le motivait à achever ce que Dark Vador avait commencé : le pouvoir. Il n’était plus un homme, il était un être absorbé par une mission…Une véritable course contre la montre pour prouver qu’il n’avait pas fait tous ces sacrifices pour rien…C’était une existence difficile à vivre, mais avait-il déjà vécu réellement un jour ? Ben Solo connaissait le sens d’une vie tranquille loin des spectres du passé ? Des Jedi, des Siths…Non, et cela Kylo Ren le savait.

-J’ai ce que je suis venu chercher…
poursuivit-il en se reprenant. Maintenant c’est à toi de choisir ce que tu veux devenir…Pas à ton père, ni à ta mère, ni à moi…seulement à toi.

C’est à ce moment que le vaisseau du BSPO débarqua sur les lieux. Ils allaient enfin pouvoir quittés la planète et prendre un peu de répit. Kylo Ren pourrait ainsi en apprendre davantage sur celle à qui il avait choisit d’accorder une partie de sa confiance, avant de repartir traquer Owen…Tout du moins c’était ainsi qu’il s’imaginait le retour. Snoke n’approuverait pas, l’épisode d’Anakin Solo était encore dans son esprit. Ren avait cédé, comme son grand-père, à ses sentiments et c’est ce qui avait permit de laisser fuir cet élément qui aurait pu s’avérer fort prometteur pour mettre fin à l’Ordre Jedi…

Kylo Ren s’assurerait qu’Ethel ne serait pas un échec qu’elle contribuerait à la cause. Il allait la jauger et voir si elle méritait vraiment son enseignement…
Le voyage permit à Kylo Ren de remettre les choses au point concernant l’opération. Il s’entretenu longuement avec le lieutenant-colonel Starryon par un communicateur sécurisé. Celui-ci allait rester sur la planète pour effacer toutes traces de leurs présences. Il ferait passer cette petite rixe face aux autorités par un incident face aux multiples syndicats du crime ayant profité de la faiblesse du gouvernement républicain pour se répandre dans les entrailles de la capitale. Kylo Ren partagea également son désir de s’entretenir personnellement avec le directeur du BSPO, la capture d’Owen était capitale et ne pouvait pas échouer…Kylo Ren devait s’assurer d’avoir toutes les chances de son côté notamment via les services de Renseignements. De son côté, Ethel était restée silencieuse se contentant d’attendre la fin du voyage en obéissant aux différentes instructions sans broncher.

Le vaisseau les conduit jusqu’à Ithor, une planète couverte de jungles luxuriantes et peuplé d’Ithoriens, une espèce molluscoïde particulièrement attachée à la nature. Le Premier Ordre avait construit au cœur de la jungle une base leur permettant de créer une tête de pont vers Coruscant. En effet, la planète se trouvait à mi-chemin entre Coruscant et Bastion.

Lorsqu’ils se posèrent. Kylo Ren, d’un pas rapide, guida Ethel jusqu’à l’infirmerie pour lui administrer des soins moins rudimentaires pour son bras. Un nouveau geste de bonne volonté de sa part, en réalité ce serait le dernier. Il avait perdu un temps précieux et Owen était un Jedi menant probablement une vie des plus agitées. S’il n’était pas à son temple situé à un lieu encore inconnu par le Premier Ordre, il devait s’être installer temporairement sur une planète ou errait d’un point A vers un point B en effectuant des escales…Comme-ci elle avait senti que l’étau se resserrait sur elle, Ethel parla enfin.


Coruscant…Elle avait lâché ce mot en le regardant droit dans les yeux, alors qu’il était à ses côtés lui aussi en train de cicatriser les quelques plaies superficielles obtenues pendant le crash. Kylo Ren, au départ croyant en une mauvaise plaisanterie, sentit une force incroyable lui soulever la poitrine. Une boule véritablement brûlante traversant l’entièreté de son corps…Son sang bouillonnait. Elle continua…avec difficulté. Non pas en raison de la réaction de Ren, mais bel et bien à cause du fait d’avoir trahit Owen…Kylo Ren le sentait.
Il avait donc traversé l’espace avec ce sentiment…Celui d’avoir réussit quelque chose, d’avoir gagné quelque chose de très précieux. Au final, tout n’était qu’une illusion…Les choses restaient telles comme elles l’avaient toujours été.

La rage força, d’un geste violent et particulièrement brusque, Ren a étranglé Ethel grâce à la Force. Il se releva et posa son regard déformé par la colère sur la jeune femme. Elle était là, complètement a sa merci…Elle s’était jouée de lui…Depuis le début, elle savait qu’il était sur Coruscant, l’endroit même où il avait cru en sa bonne volonté...La colère, la trahison, le dégoût…Toutes ces choses se bousculèrent dans son esprit alors qu’il la tenait sous son emprise…Il n’était plus capable de lui offrir la moindre réponse, tout allait si vite, son corps n’était plus contrôlable, il était animé par une puissance d’une intensité tout simplement indomptable.

Il finit par relâcher l’étreinte et lui laissa reprendre son souffle. Il inspira profondément à son tour, comme-ci cette action lui avait coûté autant physiquement qu’elle l’avait fait pour Ethel. Il se mit à exécuter quelques pas en observant la baie d’observation dévoilant la jungle à son état le plus sauvage, le plus pur…

-Je retourne sur Coruscant.
Sa voix était dure, c’était celle du Maître des Chevaliers de Ren éclipsant toute trace de tendresse émanant de Ben Solo. Mais, ne t’avises plus jamais à te jouer de moi de la sorte. Je peux t’apporter beaucoup mais je peux aussi te briser, et détruire tout ce que tu as connu..Je suis le destructeur des mondes celui qui pourrait anéantir tes rêves les plus intimes, ne l’oublie pas.

Il fit une pause et poursuivit :

-Laisse mourir le passé, tue-le s’il le faut…C’est le seul moyen pour toi de devenir ce que tu dois être.


Sur ces paroles, il sortit de la pièce avec précipitation revissant avec fermeté le masque sur son visage. Tout ce temps perdu…Cette entreprise au cœur même de la capitale de la République lui coûtait beaucoup, ce n’était pas une simple mission d’enlèvement. C’était une véritable infiltration au cœur de la capitale ! Toutes ces opérations nécessitaient beaucoup de moyens qui allaient devoir être complètement redéployé en raison du retour, forcé, de Kylo Ren sur Coruscant. Il tenta du mieux qu’il le pouvait de se ressaisir, mais le mal était fait. Il donna ces instructions à l’un des officiers s’occupant de la base :

-Placez cette femme dans un appartement décent. Elle n’est plus ma prisonnière, dîtes lui qu’elle est libre d’aller et venir comme bon lui semble dans la base mais qu’elle restera sous escorte. Ah…dîtes lui aussi que je ne serais pas long. Préparez mon vaisseau, vite.

Bouillonnant d’impatience, Ren profita de la courte attente pour sonder la Force. Il sentait la présence d’Ethel…Il fit en sorte qu’elle voit aussi la sienne…Qu’elle voit dans quel état elle l’avait mis, comment par son geste protecteur envers Owen elle avait en réalité aggravée la situation.

Un autre officier partit à sa rencontre, Snoke voulait lui parler immédiatement. Au diable ! Il ne pouvait pas s’attarder, s’abaisser à s’excuser, à regretter ses choix…Ethel resterait sur la base et le Suprême Leader n’avait aucun mot à dire là-dessus. C’était lui l’héritier de Vador, Snoke n’avait rien à voir avec ces affaires privées.

Lorsque le vaisseau de Kylo Ren partit en direction de Coruscant, il savait ce qu’il avait à faire. Pendant tout le voyage, il prépara son esprit à l’affrontement qui allait suivre…Mais, ses pensées dévièrent jusqu’à Ethel. A quoi pensait-elle ? Comment réagirait-elle ? Et le Suprême Leader…pourquoi avait-il refusé de s’entretenir avec son mentor si sage et si puissant ? Pourquoi prendre un tel risque ? Il pourrait être accuser de trahison ! Il secoua la tête avec colère cela n’avait pas d’importance…Il fallait en finir avec cette histoire.




_________________
Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Welcome to the Dark Side
Ethel Blake
Date d'inscription : 04/01/2018
Messages : 57
Métier : Mercenaire & Contrebandière
Planète d'origine : Chandrila

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   Sam 7 Avr - 14:44



►Le Destin ne cesse de nous rattraper
Le poids des souvenirs
Kylo &  Ethel
Il avait frappé avec la célérité d’un serpent. Pourtant, contrairement au reptile impassible, toute la colère et la haine se lisait sur le visage de Kylo Ren. Instinctivement, Ethel avait porté ses mains à sa gorge, comme pour se soulager de cette prise invisible qui obstruait sa colonne d’air. Mais ses mains ne touchèrent que sa propre peau, tandis que Kylo en face d’elle maintenait la pression à distance de sa main crispée. Elle aurait aimé avoir le courage de le regarder sans aucune émotion apparente, avec les yeux de la conquérante et le sourire moqueur, assumant pleinement la force de son acte et ses conséquences. Pourtant, elle n’avait pas pu, car la nature reprend ses droits quand vient l’heure de la mort. La contrebandière avait écarquillé les yeux sous l’impulsion, complétement paniquée, tandis que le sang lui montait au visage et que sa bouche se tordait sans pourtant trouver le souffle d’air salvateur. Elle allait mourir. Elle le voyait dans ses yeux. Elle voyait toute sa rage, son envie de meurtrir, son envie de vengeance. Il s’était levé et la toisait de toute sa hauteur tandis qu’elle s’affaissait de plus en plus, voyant à présent des points de lumières dans ses yeux, les premiers signes d’un évanouissement imminent.

Mais au moment où elle croyait que tout était perdu, la pression se relâcha brusquement et la jeune femme tomba à genoux, tandis qu’elle reprenait sa respiration bruyamment, à grandes bolées d’air, tout en toussant ce qu’elle pouvait. Ses yeux étaient embués de larmes, son visage constellées de grandes plaques rouges et un filait de bave s’échappait de ses lèvres sans qu’elle ne puisse le retenir. Oui, l’étranglement rendait la personne pitoyable, mais la blonde avait bien d’autres choses qui la préoccupé. Tremblant de tous ses membres, elle garda pendant quelques secondes les yeux fixés sur le sol sombre du vaisseau, tentant de reprendre ses esprits et de passer le choc. Puis, lentement, elle releva la tête vers Kylo Ren, l’observant avec un mélange de peur, de doute et d’incompréhension. Beaucoup d’incompréhension. Pourquoi ? Pourquoi avait-il eu brusquement pitié ? Lui qui ne rechignait jamais à faire un meurtre, pourquoi elle ? Il détourna le regard pour se diriger vers la baie d’observation et Ethel n’osa pas bouger de sa position.

Il retournait sur Coruscant. Prévisible en soit. La contrebandière serra les poings et les dents sous le ton du Maître des Ren, son souffle reprenant une allure plus modéré. Il allait le tuer. Et c’était de sa faute à elle. Elle, qu’il venait pourtant d’épargner. Mais bon sang POURQUOI ? C’était la seconde fois qui lui sauver la vie en l’espace d’une journée. Jamais personne n’en avait fait autant pour elle et c’était pourtant cet homme en noir, dont elle aurait cru tout le contraire, qui l’avait fait. Malgré son geste miséricordieux, il n’y avait plus rien de doux dans sa voix et Ethel garda le silence face à sa menace, comme un « oui » inavoué. Un « oui » qu’elle ne pouvait pas dire. Car elle avait encore quelque chose à faire. Une dernière chose. La toute dernière chose, elle le lui promettait.

La dernière phrase qu’il lui prononça lui fit l’effet d’un électrochoc. Elle n’avait toujours pas bougé de sa position recroquevillée, continuant de l’observer en contre-bas. Elle avait eu le temps de se dire que la menace qu’il voulait mettre à exécution si jamais elle le trahissait, il l’avait déjà fait. Il avait déjà été bien plus le destructeur de son monde qu’il ne semblait même se rendre compte. Sa vie était faite de connaissances, des connaissances qu’elle tentait de garder à se rang, refusant de croire qu’ils étaient plus pour elle et pourtant, c’était bien le cas. Diana, Owen, des gens qu’elle appréciait et qu’elle ne reverrait plus… sa vie de contrebandière, son vaisseau, tout cela laissé derrière elle. Pouvait-il encore plus détruire sa vie que cela ? Peut-être… Car pour le moment, il semblait détruire pour mieux reconstruire, la sauvant volontairement pour la rendre meilleure, plus à son image. Qu’arriverait-il s’il la laissait également sur le bas-côté ? Il ne fallait pourtant plus songer à tout cela, il fallait « laisser mourir le passé ». L’avait-il fait également ? Il la laissa là avec cet affreux doute qui l’envahissait tandis qu’elle déglutissait comme elle pouvait. Son poignet l’élançait de nouveau maintenant qu’elle y pensait. Les droïdes avaient fait leur maximum, faisant passer sa convalescence à une seule et petite semaine. Ils ne pouvaient pas faire mieux cependant.

Elle se retrouva seule pendant quelques instants, des instants qui lui semblaient être une éternité. Puis soudain, la porte se rouvrit et la blonde tourna brusquement la tête pour observer un officier qui venait à elle. Un officier… pas un trooper.

- Blake ? Suivez-moi.

C’était bien la première fois qu’elle avait de nouveau ne serait-ce qu’un nom… ou un prénom. Elle ne savait pas bien ce que Kylo avait pu leur dire. Elle se releva lentement et l’officier patienta, ne cherchant pas à la brusquer. Lorsqu’ils ressortir de la pièce, la contrebandière remarqua que deux troopers fermaient la marche mais qu’elle n’était ni attachée ni même au milieu de la procession. L’homme était au même niveau qu’elle et lui parlait avec une courtoisie proche de celle que pourrait avoir un collègue :

- Kylo Ren m’a demandé de vous amener jusqu’à vos appartements.
- Ma cellule vous voulez dire ?

Elle avait eu un rire moqueur et acide. Le Premier Ordre se donnait visiblement beaucoup de mal pour enjoliver une situation désastreuse. Mais l’homme repris avec sérieux.

- Non. Vos appartements. Vous n’êtes désormais plus une prisonnière mais une invitée. Vous avez l’autorisation d’aller où bon vous semble sur cette base tant que vous serez sous bonne escorte.

La jeune femme déglutit, le cœur au creux de la gorge. Ne sachant pas quoi penser de tout cela, elle ne savait pas non plus comment y réagir et se contenta de garder le silence. Pendant la procession, elle fut soudain prise d’un vertige qu’elle n’avait jusqu’alors encore jamais éprouvé. C’était étrange, comme si elle parvenait à sentir quelque chose de lointain, un bruit sourd l’accompagnait et un espèce de chuchotement qui poussait son esprit à le suivre. Intriguée la jeune femme tenta de s’y concentrer le mieux qu’elle pouvait tout en continuant de marcher. Il l’a mena jusqu’à Kylo Ren, toujours sur la base mais bien plus loin, près des hangars. C’était inouï de traquer quelqu’un de la sorte et cela aurait pu être jouissif si elle n’y avait pas ressenti ce qu’elle éprouvait. Il était en proie à une colère sourde, violente, elle pouvait sentir tout le mal qu’il avait à se contenir. Il allait la projeter sur Owen, elle pouvait le sentir. Il fallait qu’elle l’aide une dernière fois. Ce qu’elle avait senti la bouleversait au plus haut point et elle avait la certitude que le chevalier l’avait fait exprès, une souffrance qu’il désirait lui infliger. Son « escorte » l’amena jusqu’à une porte qui s’ouvrit sous l’impulsion d’un badge. L’homme l’invita à poser sa main sur un lecteur puis à y placer son œil avant de lui expliquer :

- Désormais, cette porte réagira à vos qualités physiques, c’est votre clé si vous préférez. Les autres ne pourront pas y entrer sans votre permission, exceptés vos supérieurs bien entendu. Voilà Blake, si vous avez besoin de quelque chose d’autre, n’hésitez pas à nous le faire savoir, ces deux troopers resteront à votre porte au besoin. Kylo Ren me dit également de vous dire qu’il ne sera pas long.

Oui donc autrement dit, ils allaient garder sa porte en somme. Elle évita de demander qui étaient ses supérieurs ne rêvant pour l’instant que d’un peu de solitude. Elle hocha la tête en signe de remerciement et s’engouffra dans la pièce. L’endroit était plutôt spartiate, composé d’une toute petite cuisine, d’un lit une place et d’une salle de bain. Cela lui plaisait, elle avait presque l’impression d’être de retour dans son vaisseau. Cette pensée la fit sourire avant que la réalité revenant en pleine face ne lui arrache un rictus de douleur. Elle n’y était plus et là où elle était, elle l’avait gagné au prix du sang d’un innocent. Se réveillant soudain de sa rêverie, elle vérifia que sa porte était bien refermée et que personne ne l’avait suivie avant de retirer son pantalon de pyjama. Fébrilement, elle rechercha la poche de fortune qu’elle s’y était cousue pour en sortir un petit transmetteur plat. La jeune femme était habituée à se retrouver dans une situation délicate, l’idée d’avoir un transmetteur était une nécessité. Sans prendre le temps de se rhabiller, elle l’activa, les mains tremblantes, les larmes se mettant à couler sur son visage. Elle écrivit un mort rapide, froid et sans appel qui, elle l’espérait, lui sauverait la vie : « Kylo Ren sait où tu es. Fuit. Blake » Elle avait signé car elle savait que cela aurait plus d’impact mais elle avait préféré le manuscrit à l’hologramme, se refusant de se montrer dans l’état où elle était ou même où elle était.

Elle hésita un quart de seconde avant d’appuyer sur « envoyé ». Sa respiration était bruyante, saccadée. Elle tremblait toujours autant et son regard se fixa sur le mur en face d’elle. Elle venait de dire adieu à Owen. Elle venait de le faire définitivement. Elle savait que c’était le dernier geste de bonté qu’elle faisait envers lui, que désormais rien ne serait plus pareil. Et ce n’était d’ailleurs déjà plus pareil puisqu’un immense remords venait de la prendre aux tripes. Elle revoyait le visage de Kylo Ren, un visage qui pouvait être si doux et qu’elle apercevait pourtant déformait par la rage. Elle revoyait la première fois qu’il l’avait sauvé. Elle revoyait la première fois qu’il avait retiré son masque. Elle revoyait sa strangulation. Puis le souffle libérateur. Elle entendait ses pas. Elle revoyait sa mère lui hurler dessus. Elle se revoyait pleurer à côté du corps légumisé de son père. Elle revoyait son arc. La chasse. La Force. Le sourire de Papa. Les pleurs de Maman. Diana. Owen. Kylo Ren… Et Ben. Son crâne allait exploser. Elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle s’était levé d’un bond, avec un grognement de rage effrayant. Elle avait alors jeté son émetteur au sol et avec la même violence, la même rage digne de son futur Maître, elle y assena de nombreux coup de pieds jusqu’à ce que sa rage soit finalement abreuvée et que l’objet soit en mille morceaux. D’un revers de manche elle essuya les fluides s’énervement présent sur son visage et sa tête se tourna brusquement vers les troopers qui venaient d’entrer, alertés par le bruit.

- QUOI ?!

Pour toute réponse, ils s’excusèrent et ressortirent à reculons. La respiration toujours saccadées, les mains tremblantes, elle se dirigea vers la salle de bain pour s’asperger le visage à grande eau et reprendre ses esprits. Elle se remémora l’enseignement de son père, ce qu’il lui avait dire sur les deux côtés de la Force. Elle le revoyait lui dire que basculer du côté obscur était bien plus simple que d’en sortir, que de commencer sa voie vers ce chemin était commencer à voir les flammes et des horreurs, des monstres et du sang. Pourtant, lorsque la jeune femme releva la tête, elle ne croisa que son visage dans le miroir. Et soudain, pour la première fois depuis de nombreuses années, elle se revit enfant, souriante, tendant la main vers son futur.


FIN

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Welcome to the Dark Side
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le poids des souvenirs (PV Ethel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le poids des souvenirs (PV Ethel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : The Return of The Force :: Coruscant-
Sauter vers: