L'histoire prend place après l'épisode 7. Vous intégrerez les différents groupes et partirez à l'exploration voire à la conquête de la galaxie
 

Partagez | 
 

 La connaissance, c'est le pouvoir [PV Crystale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Welcome to the Dark Side
Sykl Ren
Chevalier de Ren de la Gourmandise
Date d'inscription : 08/07/2018
Messages : 34
Métier : Chevalier de Ren
Planète d'origine : Barcaria

MessageSujet: La connaissance, c'est le pouvoir [PV Crystale]   Mer 18 Juil - 23:47

Mustafar. La planète de Vador. La planète où il avait vu le jour. Pas l’homme, mais le bras armé de l’Empereur, le Héraut du Côté Obscur. Le guide des Chevaliers de Ren. Mustafar était la planète sur laquelle Vador avait régné, là où il a créé sa Forteresse de Solitude, celle où il avait subi les brûlures qui lui avait valu de porter cette armure noire si particulière, offerte par l’Empereur Palpatine en personne. C’était aussi l’endroit où vivaient les Chevaliers de Ren. Cette planète de lave commençait doucement mais sûrement à me casser les pieds. La planète était totalement invivable. Enfin on peut y survivre. Mais l’absence de lumière du soleil, dû aux nuages de cendres, cette pluie de cendres constante et cette lumière rougeoyante provenant du sol, et plus précisément de la lave avait tendance à me fatiguer et surtout à m’irriter. Après tout, j’avais grandi sur une planète plutôt luxuriante, même si j’avais surtout vécu dans la Capitale, qui était surtout composée de grandes tours et flèches de duracier. Mais j’avais aussi passé mon adolescence et une partie de mes premières années d’adulte sur Takodana, une autre planète verdoyante et très belle. Mustafar ressemblait vraiment à ce que le côté obscur pouvait représenter de plus sombre, la mort et la désolation. Certes, j’avais fini par accepter le côté obscur, mais je n’avais pas ce côté colérique ou morbide qu’ont la plupart des adeptes du côté obscur. Pour preuve, je continuais assez régulièrement à appliquer certains préceptes Jedi, comme tuer lorsque cela était absolument nécessaire, enfin quand ma rage ne prenait pas le dessus. Le problème de Mustafar, c’était ça, cette ressemblance avec le côté obscur. Du coup, pour éviter de la voir en permanence, j’avais fait installer dans ma chambre une holoimage représentant ma planète Natale, les grandes plaines de Barcaria, celle qui s’étendaient à perte de vue autour de la Capitale. Pour le reste, ma chambre était très minimaliste, proche de ceux d’un Jedi ou d’un soldat. Après tout, les deux m’avaient longtemps guidé et inspiré. Je possédais un bureau, contenant une console holocom pour les communications importantes que je pouvais faire depuis mes appartements, un lit simple, avec oreiller et couverture, une petite table de chevet, avec là encore une petit holocommunicateur pour les situations d’urgence, même si en deux enjambées, je pouvais rejoindre mon bureau et enfin une armoire avec mes tenues. Le salon de mes appartements était décoré avec goût et un peu d’exubérance, comme l’espèce de trône fait de bois dorée de Kashyyyk et de tissu en velours rouge. Mais c’était juste de la poudre aux yeux. Le sol du salon était fait de cercles et de formes géométriques. Au centre, se trouvait un cercle, où mes subordonnées venaient me faire leur rapports, mais il contenait aussi un holocom pour mes rapports avec des personnes importantes du Premier Ordre : Kylo Ren et mes comparses des Chevaliers. Juste devant une table était dissimulée dans le sol et sortait, lorsque je décidai de dîner dans mes appartements, autrement dit, trois quarts du temps Derrière "le trône", on trouvait la porte menant à ma chambre, en face, la porte menant au reste du château, à gauche, une chambre menant aux cuisines avec un droïde cuisinier, à droite, cette porte était ma préférée, elle menait à un petit garage contenant, mon vaisseau, un chasseur TIE du Premier Ordre, même si je pouvais y insérer un navette Upsilon sans problème et un atelier où je pouvais laisser mon imagination s’étendre et créer des choses parfois magnifiques, parfois ridicules. C’est sur cet atelier que j’avais imaginé et réalisé mon arme : une lourde et assez encombrante faux Laser. Malgré son poids et sa maniabilité limitée, sa grande force résidait dans la peur qu’elle pouvait inspirer à mes ennemis et c’était cela qui m’intéressait et la raison pour laquelle, je l’avais conçu. Inspirer la terreur, sans même avoir à m’en servir. Je ne suis pas sanguinaire comme la plupart de mes confrères. Je suis un Chevaliers de Ren.

Ce jour-là, je n’avais guère envie de me rendre dans mon atelier. J’avais senti la veille au soir, que je négligeai depuis trop longtemps ma soif de connaissances, mon appétit pour le savoir et cette faim me rongeait. Non aujourd’hui, j’allais fouiller les archives du Château de Vador pour y trouver de sombres secrets. Des choses qui étancheraient ma soif et qui sustenteraient ma faim. J’avais donc quitté rapidement mes appartements, équiper de pied en cape. Personne, sauf les autres Chevaliers ne connaissait mon visage. Rares étaient ceux autorisés à le voir. En effet, je savais que mon visage montrait trop bien mes émotions et je devais m’en préserver. Et puis l’aura de mystère offerte par un masque et une capuche était forte utile. En même temps, avec ma grande taille et ma silhouette particulière, à savoir le tout caché par une cape qui descendait jusqu’aux pieds. On ne voyait que le manche de mon arme et la main qui la tenait en sortir. J’offrais un spectacle peu rassurant.

Les Archives étaient vides, étranges mais pas surprenants. La plupart des agents du Premier Ordre étaient de parfaits idiots qui croyaient que les humains étaient la race supérieure. Même si cette mentalité avait pas mal évolué, il n’en restait pas moins que beaucoup croyait encore à ces choses. J’avais depuis longtemps appris que c’était faux, nous sommes nombreux, résistants, adaptatifs, mais nous ne sommes pas supérieures. La créature qui m’a enseigné les voies de la Force était une Mon Calamari et elle était bien plus forte que moi sous l’eau par exemple, ce qui lui offrait une certaine agilité sur terre. Et je l’admirais pour cela. Les autres agents du Premier Ordre se croyaient si malins, que la connaissance n’était pas pour eux, ils ne faisaient jamais les erreurs de leurs prédécesseurs. Enfin d’après eux, le général Renovia, mort pour s’être cru invincible avec son vaisseau avait fait la même erreur que Tarkin. Quand je vous dis qu’ils se croient malins mais ne le sont pas.

J’avais décidé de m’atteler à quelque chose que je ne connaissais pas, à savoir les préceptes du côté obscur et plus précisément ce que les Sith apprenaient sur la Force et comment leur formation des premières années se passaient. Même si je souhaitais apprendre ce que certains Seigneur Sith connaissaient, je souhaitais aller loin dans les secrets du côté obscur, je me devais d’être patient, je devais commencer par le début, sinon je risquais de me perdre et surtout je n’apprendrais rien. J’étais gourmand, pas stupide. Au moment où je débutais sur le code Sith, je vis celle que je ne pouvais voir… mais qui sommes toute me serait utile pour en découvrir un maximum sur les Sith. Elle était une Sith, enfin une ancienne Sith après tout. Mais je préférais qu’elle vienne à moi et non l’inverse. Je fis semblant de me plonger dans ma lecture, assimilant facilement ce que je lisais, merci ma mémoire, tout en observant la jeune femme, j’espérais que Crystale, finirais par venir à moi. Enfin, sinon je serais forcé d’y aller et là, tout de suite, ça m’irritais. J’avais assez de mal à l’encaisser, on se demande pas pourquoi, ma cuisse s’en souviens encore et ceux tous les jours.

Finalement, je décidai de prendre mon courage à deux mains. Je me levais et allait voir Crystale.
"Bonjour, Crystale, j’aurais besoin de ton aide. Je me suis décidé à étudier les Sith, et tu l’as été."
Pas besoin d’en rajouter, elle m’avait très bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La connaissance, c'est le pouvoir [PV Crystale]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : The Return of The Force :: Mustafar :: Château noir-
Sauter vers: